Pour la reprise, l’Alpine Elf Europa Cup poursuit sa tournée descircuits mythiques à travers le Vieux Continent. Après le Circuit Paul Ricard, le Nürburgring et Dijon-Prenois, les prétendants traverseront la Manche pour se retrouver à Silverstone, véritable berceau du sport automobile.

Avec son tracé extrêmement rapide et sélectif, Silverstone met l’accent sur la bravoure des pilotes et les passes d’armes devraient être nombreuses à émailler le week-end. Néanmoins, il faudra surveiller le ciel, toujours très capricieux au nord-ouest de Londres.

PREMIER PAS VERS LES TITRES ?

Déjà vainqueur sur les trois premières pistes du calendrier, Pierre Sancinéna a pleinement endossé le rôle de favori dans la première partie de saison.

Le Normand a toutefois vu sa série de pole positions s’achever avant la pause estivale. Simple trou d’air ou signe d’un rapport de force s’inversant au sein du peloton de l’Alpine Elf Europa Cup ? Pour couper court au moindre doute, le pilote CMR veut reprendre les choses en main et creuser l’écart sur un circuit qu’il n’a plus fréquenté depuis 2010, l’année de ses débuts en monoplace.

Derrière lui, les challengers s’organisent. S’il compte trente-sept unités de retard sur Pierre Sancinéna, Nicolas Milan (Milan Compétition) poursuit sa progression comme il l’a démontré en signant sa première pole à Dijon. Auteur de quatre podiums en six courses, le pilote-préparateur espère désormais s’offrir sa première victoire au volant d’une propulsion et une telle performance lui permettrait d’affirmer ses ambitions en vue de la fin de saison !

Un point derrière l’Agenais, on retrouve Sylvain Noël (Racing Technology). Toujours présent dans le top six, le leader chez les Gentlemen s’est fixé l’objectif d’atteindre la plus haute marche du podium afin de distancer ses poursuivants dans sa catégorie, à commencer par Laurent Hurgon (Autosport GP).

UN PELOTON PRÊT À CONTRE-ATTAQUER

Légèrement distancé, Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) compte sur sa fougue pour enchaîner les bons résultats après sa deuxième place en Bourgogne. De son côté, Vincent Beltoise (CMR) veut lui aussi rester dans le match et surtout retrouver un podium qui le fuit depuis sa victoire au Paul Ricard.

Réguliers depuis le début de saison, Thomas Padovani (Milan Compétition) et Mathieu Blaise (Racing Technology) vont tenter de franchir un cap pour se rapprocher des leaders, mais ils devraient croiser sur leur route Franc Rouxel (Racing Technology), toujours prompt à se livrer corps et âme dans la bataille.

Absents à Dijon, Julien Neveu (Autosport GP), Philippe Bourgois (Milan Compétition) et Pierre Macchi (Autosport GP) se réinstalleront au volant de leurs Alpine A110 Cup avec l’espoir de marquer de gros points en Grande-Bretagne.

Deux nouveaux concurrents, et non des moindres, se lanceront dans le grand bain à Silverstone : Gaël Castelli (Milan Compétition) et Oliver Webb (Racing Technology).

Le premier s’appuiera sur son expérience des propulsions et son titre en Carrera Cup France pour accélérer son processus d’apprentissage dans la discipline tandis que le second prendra place dans le baquet de la n°110. Invité à évoluer sur ses terres, le Britannique sera inéligible aux points, mais il tentera de se rappeler aux bons souvenirs de certains après avoir été l’un des principaux artisans du sacre de l’équipe Signatech Alpine en European Le Mans Series en 2014.

HORAIRES

Vendredi 31 août
13h09 : essais libres 1 (30’)
16h41 : essais libres 2 (30’)

Samedi 1er septembre
11h40 : qualifications 1 (30’)
17h30 : course 1 (25’ + 1 tour)

Dimanche 2 septembre 
10h20 : qualifications 2 (30’)
15h25 : course 2 (25’ + 1 tour)

Toutes les séances pourront être suivies sur le live timing officiel de l’épreuve et les deux courses seront diffusées en direct sur la page Facebook de l’Alpine Elf Europa Cup.

Source: CP Alpine Elf Europa Cup

Nullam id, elit. felis Curabitur consequat. ante. justo adipiscing non Lorem dolor.