Vous entrez chez votre libraire préféré et là : « Chouette, un magazine qui parle d’Alpine ». Sans compter les spécialisés comme Berlinette Mag et Mille miles, notre marque de coeur fait de plus en plus souvent la couverture des magazines. On ne va pas s’en plaindre. Mais la quantité fait elle la qualité? Revue de presse sans concession. En dépensant pas loin de 10€ dans cette revue à la couverture enjôleuse, est-ce que je l’ai dans le kiosque?

Misà jour le 29/01/2019

Auto prestige N°2 6,90€

Auto prestige c’est nouveau c’est écrit dessus. Mais la nouveauté fait elle tout?

Ce genre de publication fleurit en ce moment dans les kiosques. En effet il y a beaucoup de nouveaux magasines qui surfent sur la vague de l’automobile ancienne. Souvent ils sont éphémères. Une présentation à peu près bonne sur la couverture, mais c’est après que ça se gâte.

Ce titre ne vivra pas longtemps, enfin tant qu’il y aura des pigeons.

Bon déjà on voit que l’équipe de rédaction est vraiment réduite (pour ne pas dire inexistante) édité par Lafont presse spécialiste du magazine éphémère (entre 1 et 10 numéros) à la qualité plus que médiocre. 

Entre les erreurs grossières et la fainéantise ce magasine vous régalera par ses négligences. Ici se côtoient les pompages de Wikipédia et de dossier de presse.

Les légendes des photos (tirées du net pour certaines en basses qualité) sont inexactes ou alors n’ont vraiment aucun intérêt. Je vous mets des photos car cette revue de presse représente déjà plus de travail que ce magazine.

Vous vous relisez? Une A106 turbo de 200CV…
Une Alpine ? Merci pour la précision de l’info…
Ah merde la 1600 SC est la version carbu… caramba encore raté…
_ »non mais c’est bon on va juste mettre compétition en légende »

Au final est-ce que je l’achète ou je le repose? non seulement je le repose mais en plus je vais me laver les mains avec de l’alcool. Si vous ne savez pas quoi faire de 6,90€ donnez les à un SDF. Vous ferez au moins deux heureux lui et moi.

Hors Série Retroviseur La saga Alpine. 6,90€

Rétroviseur fait parti des institutions de la presse spécialisée dans l’ancienne. Edité par le groupe LVA  (La vie de l’auto et ses dérivées) la revue à une place méritée dans chacune des bibliothèques des collectionneurs.

Alors le magazine tout au long de ses 95 pages relate la genèse et l’histoire d’Alpine, présente des essais de différents modèles , les fiches techniques, le palmarès, une rencontre avec Jean-Charles Rédélé.

Revenons sur les différentes parties.

Le portrait de Jean Rédélé: Cela reprend la vie et l’oeuvre de Monsieur Jean. Rien à redire c’est plutôt complet bien documenté, des photos rarement vues et le rôle des ateliers CG n’est pas oublié. Note : Bienjoué/20

Le dossier la Saga Alpine : là on fait le tour de tous les modèles de série de la marque. C’est complet aussi mais il y a une erreur manifeste presqu’à chaque page, que ce soit dans une légende de photo ou dans le texte. Certaines sont des coquilles mais d’autres sont la marque d’un manque de connaissance du modèle. Cette saga s’arrête sur l’A110-50 et l’Alpine Vision… Il date de quand ce magazine? Retour sur la couverture,  ah oui,  Décembre 2018 je voulais être sûr… Et que dire du traitement de l’A610… Ok on voit bien que c’est pas son truc mais bon « triste, dégoulinante, fade et banale »… Note: dommage/20

Clignotants d’AMI 6? presque…Jantes d’A310 bon à part la taille et le nombre d’écrous le nombre de fentes c’est ça…

Les fiches techniques : Rien à dire, l’intro précise bien que les chiffres sont pas fiable, pour avoir créer le Registre A310 je vois ce qu’ils veulent dire. Tous les modèles sont présentés mais pourquoi s’acharner à mettre les prix de l’époque sans mettre les prix en euro constant (qui connait la valeur d’un franc de 1958?) et surtout la cote actuelle? Vu le volume de transactions des modèles les plus anciens d’où ça sort? Pour l’A110 il faudrait une version numérique du magazine pour pouvoir suivre la montée des prix. Une fourchette serait mieux Note: Arrêtonsdeparlerpognon/20

La compétition : D’accord le palmarès d’Alpine même si on ne prend que les véhicules d’usine est l’un des plus fourni de l’histoire automobile française et c’est ce que dit l’auteur mais comment dire là c’est un peu court jeune homme… le titre LMP2 en 2014 par exemple mais bon c’était pas écrit sur la fiche Wikipédia … Note: wikipédia/20

Rencontre avec Jean-Charles Rédélé : Une interview sympathique du gardien du temple. Bien que un peu courte. Note: jaimebienjeancharlesrédélé/20

Les essais : Je ne saurais dire si ils ont été réalisé pour ce hors série où si ils viennent des archives mais ils ont clairs et bien écrits. Les modèles sont beaux mais sont un peu vus et revus. Une A108 tdf , une A110 GT4 ou une 956, une GTA Europa CUP , une A610 Albertville auraient renouvelé le genre. Note: elleestoùlA310V6?/20

Au final est-ce que je l’achète ou je le repose? Alors oui je l’achète car je suis un Alpiniste pur beurre (de Normandie of course) et que je n’ai pas de volonté. Ce magazine ne dénotera pas au milieu des autres mais ne servira pas de source fiable pour la rédaction. Si vous souhaitez découvrir la marque c’est une bonne mise en jambe et ces 6,90€ ne pourront que vous donner envie d’en apprendre plus. Si vous avez un A fléché  dans le coeur vous l’avez déjà chez vous de toutes façon et vous n’avez pas attendu cette revue de presse.

Rendez-vous au prochain numéro qui parle d’Alpine.

Note de la rédaction : cet avis n’est que la vision enthousiaste, subjective, intransigeante et de mauvaise foi de l’auteur et n’engage que lui.