https://alpineplanet.com/?p=1062282
https://alpineplanet.com/?p=1062282

Chaque mois, chez notre maquettiste/miniaturiste breton OTTO, les nouveautés fusent et prochainement se prépare entre autres, la sortie de l’Alpine A110 1600 S Turbo.

Pas d’erreur, cette n°9 au 1/18ème ne peut échapper aux puristes.

Une A110 1600S Turbo, aux allures de proto, avec ses énormes extensions bordées d’un jaune vif (sans trop de fignolages, à l’époque). Il manque la fine bordure noire.

En détails. Cette ouïe à essence au beau milieu du capot AV, une bouche d’aération sur le capot AR, un aileron AR jaune, imposant, supportant un radiateur, un gros échappement qui traverse la jupe, et des pare-brises grossièrement fixés par de larges  adhésifs noirs, complètent l’originalité de la bête. Les grandes lignes sont bien là.

Pas destinée à retrouver les sabots de Noël, il faudra attendre fin Février pour se la mettre en poche….

Coup d’œil dans le rétro: l’Alpine A110 Turbo

L’immatriculée (3429 GY 76)

Déjà pensé par Louis Renault, la suralimentation avait fait ses apparitions au début des années 1900, et notamment sur des motorisations d’avions. A l’approche des années 70, le besoin de puissance réapparait pour devenir compresseur, puis TURBO et pour longtemps,  puisqu’il est toujours d’actualité sur nos modernes.

Tout d’abord expérimenté sur les Alpine notamment en circuit, le turbo s’installe dans les moteurs de rallye. Agacé par les Simca GG, et ayant donc besoin de puissance, Alpine tente le coup dans une première en compétition et plus précisément lors de l’édition cévenole 1972, qui fut le théâtre de l’expérimentation.

Un compresseur/200 ch, et une victoire pour des clous…

Pilote d’essais à l’époque,  le normand se débattait avec des soucis de mises au point et plus précisément avec ce turbo qui se déclenchait très tard, mais quand ça veut sourire…

Beaucoup de chance et une habilité de singe, de la part du pilote (termes du mensuel Échappement n°51 de l’époque), permettront à ce proto de rentrer dans l’histoire du Critérium des Cévennes….mais pas seulement.

Effectivement, l’équipage Thérier/Calleweart  échappa par bonheur aux agressions de certains détracteurs du rallye ayant jeté des fortes quantités de clous sur les routes. Jusqu’à sept crevaisons pour certains, les menant à l’abandon… faute de rechange.

Au résultat final, le normand sera accompagné sur le podium par deux autres pilotes Alpine  corses, Manzagol et Serpaggi sur des 1800 à plus de 8 mn… !

La 3429 GY 76 est inscrite dans la légende des Cévennes….Un must de la courte échelle qui fera le bonheur de 2000 collectionneurs.

FICHE TECHNIQUE

  • Unités produites – 2000
  • Echelle – 1/18
  • Année – 1972
  • Couleur – Rally Cevennes

Vous pouvez dès maintenant la réserver ici !

Texte: Marc TESSIER

Photos: OTTO

711e2f3b107bcdbfbaf57c3fdde7ede9ggggggggg