fbpx

Dimanche soir, Signatech-Alpine s’est battu pour le podium lors des 6 Heures du Circuit des Amériques à Austin. La Team Alpine avec l’A450B pilotée par Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire n’ont pas démérité ce weekend. Le prototype s’est révélé performant et fiable mais l’équipe a manqué de chance et est arrivé à la 6ème place.  Ce résultat peut paraître décevant mais quand on sait que le podium était à un peu plus de 20 sec, le succès n’était pas loin !

Alpine a marqué les esprits par sa compétitivité malgré « l’obsolescence » de son véhicule. La course fut ponctuée par de nombreux dépassements et de batailles entres les équipes dans la catégorie LMP2. L’écurie de Patrick Sinault a assuré quelques temps dans le top du classement avant que l’A450b fasse un tête-à-queue. A ajouter à cela un problème de démarreur  qui les alignera du top 3 de la catégorie.

Vincent Capillaire fait le bilan de la course:

 » On a rencontré un souci pour mon début de relais, un démarreur récalcitrant, un pétard récalcitrant, un tête à queue … tout ça nous coûte environ 45 secondes. On finit P6, à 21.7 secondes du podium ! Le podium était à notre portée « 

Malgré cela, l’A450b et son équipe a plus qu’assuré en signant le 2ème meilleur temps de sa catégorie. Face à des concurrentes plus récentes, la performance mérite d’être saluée.

 » On aura eu la satisfaction d’avoir occupé le haut du classement LMP2 durant une grande partie d’une course folle avec une grosse attaque et des dépassements osés ! « , s’exclame le sympathique Nelson Panciatici.  » Merci à toute l’Equipe Signatech-Alpine pour nous avoir donne une voiture tres performante par rapport a celles de la nouvelle génération et à mes coéquipiers Paul Loup Chatin et Vincent Capillaire. « 

 » Course très disputée. On avait une ‪Alpine‬ A450B très en forme, une bonne stratégie et l’équipe a fait un super boulot mais la course a été dure… Nos adversaires ont eu plus de réussite que nous sur les neutralisations. Ils y a de nombreux point positifs. On va continuer de se battre « , renchérit Vincent Capillaire.

Paul-Loup Chatin : « Nous savions que notre faculté à préserver les pneumatiques pourrait être un grand atout. J’ai pris le départ avec la volonté de ne pas user les gommes. L’objectif était de rester dans le sillage de nos concurrents en exploitant au mieux les pneus. C’est la première fois que nous sommes aussi performants depuis nos débuts en Championnat du Monde. »

Nelson Panciatici : « La première partie de la course s’est bien passée. Avec deux pneus neufs pour terminer mon double relais, j’ai pu attaquer et faire de très bons temps. Nous avons trouvé des solutions pour être encore plus performants. Il faut tout mettre en ordre pour aller décrocher ce podium que nous convoitons. Si le résultat n’est pas là, la course reste très positive. Être à 20 secondes au bout de six heures, c’est seulement frustrant. »

Philippe Sinault reste déçu du résultat:

 » P6… Très déçu… à 20s du podium ! 8 dixiemes de la 4ème place… beaucoup de secondes perdues… Tête-à-queue, du mal à redémarrer au restart, des arrêts avec des desserrages de roues difficiles ! Notre lot de consolation : le 2ème Temps en course de Nelson à 2 dixièmes de Lapierre… « , affirme le français.

Classement LM P2 – 6 Heures du Circuit des Amériques
1. G-Drive Racing #26 170 tours
2. KCMG #47 +1:21.165
3. G-Drive Racing #28 + 1 tour
4. Extreme Speed Motorsports #30 + 1 tour
5. Team Sard Morand #43 + 1 tour
6. Signatech-Alpine #36 + 1 tour
7. Strakka Racing #42 + 2 tours

Trophée LM P2 FIA après quatre manches

1. KCMG #47 122 points
2. G-Drive #26 108 points
3. G-Drive #28 104 points
4. Extreme Speed Motorsports #30 44 points
5. Extreme Speed Motorsports #31 42 points
6. Team Sard Morand #43 40 points
7. Strakka Racing #42 37 points
8. Oak Racing #35 34 points
9. Signatech-Alpine #36 30 points

Le 11 octobre 2015, le championnat WEC continuera au Japon pour les 6 Heures de Fuji.