Le coup d’envoi du premier rendez-vous de la saison était donné vendredi avec deux séances d’essais libres productives, puis une ultime répétition générale avant les qualifications samedi. L’exercice était alors confié à Thomas Laurent et Pierre Ragues qui signaient le cinquième meilleur temps du LMP2.

Après la tragique disparition d’Anthoine Hubert la veille, les cœurs étaient lourds lorsqu’André Negrão s’installait au volant pour le départ des 4 Heures de Silverstone. Enfermé à l’intérieur du premier virage par une LMP1, le Brésilien perdait une position avant de répliquer pour se hisser au quatrième rang avant la première neutralisation. 

Contrairement à la majorité de ses adversaires, l’équipe Signatech Alpine Elf repoussait au plus tard son premier arrêt et André Negrão jetait toutes ses forces dans la bataille lors de son second relais avant de passer le témoin à Pierre Ragues après quatre-vingt-dix minutes d’action.

Le Français devait toutefois rapidement repasser par les stands lorsque les premières gouttes de pluie faisaient leur apparition. Dans des conditions piégeuses pour sa première course avec l’Alpine A470 depuis plus de deux ans, Pierre donnait son maximum avec les pneus intermédiaires avant la deuxième intervention de la voiture de sécurité à mi-course. 

Dans le même temps, la piste commençait à sécher et Thomas Laurent entrait en scène à une heure et quarante minutes de l’arrivée. Pour sa première course avec les Bleus, le Français pointait au sixième rang avant de passer à l’offensive dès la reprise avec un dépassement plein de culot sur la Cetilar Racing n°47.

Pendant que les différentes stratégies se lissaient, la nouvelle recrue de l’équipe passait la vitesse supérieure dans son deuxième relais avant un ravitaillement éclair parfaitement exécuté par l’équipe à vingt minutes du drapeau à damier. Ressorti des stands en troisième position, Thomas redoublait d’efforts dans les ultimes minutes pour fondre sur la Racing Team Nederlands n°29 et lui ravir la deuxième place dans le dernier tour. 

Forte de ce neuvième podium consécutif et de gros points au compteur, Signatech Alpine Elf espère poursuivre sa série et confirmer son beau début de saison lors du prochain rendez-vous, les 6 Heures de Fuji (6 octobre).

Ils ont dit

« Le résultat de cette première course nous satisfait, car notre objectif était de bien démarrer la saison en signant un neuvième podium d’affilée. Malgré un petit souci technique en qualifications, nous étions relativement sereins pour la suite. André a réalisé un excellent début de course avec une stratégie différente de nos concurrents s’étant arrêtés sous la voiture de sécurité. De notre côté, nous avons préféré réduire au maximum le nombre d’arrêts et cela a porté ses fruits jusqu’au deuxième safety car. Cette neutralisation n’a pas joué en notre faveur, mais Pierre avait su maintenir le contact en ne commettant aucune erreur alors qu’il affrontait les conditions les plus piégeuses. Thomas a alors pu entamer une superbe remontée conclue en beauté dans le dernier tour. Je pense que nous faisons une bonne affaire au championnat, même si nous avons vu à quel point la saison sera disputée avec autant de superbes équipages et d’équipes de qualité parmi les forces en présence. »

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Elf

« C’était une course animée avec beaucoup de trafic, de gestion des pneumatiques et de beaux dépassements. Je ne m’attendais pas à être sur le podium au moment de prendre le volant et je suis tombé dans un faux rythme lors de mon premier relais. J’ai dégradé mes pneus avant dans le trafic, mais l’équipe a passé deux gommes neuves à gauche pour augmenter le rythme avant notre dernier ravitaillement éclair. Le podium s’annonçait difficile, mais j’ai réussi à creuser l’écart tout en allant chercher la deuxième place qui me paraissait inaccessible. L’équipe et mes équipiers ont fait un travail remarquable et ce résultat est parfait dans mon processus d’intégration ! »

Thomas Laurent

« Cela faisait longtemps que je n’avais pas été si nerveux tant c’était une course difficile ! Mon relais aurait pu être meilleur si j’avais été un peu plus agressif au départ, mais l’équipe a réalisé un énorme pas en avant sur la stratégie et les réglages pour nous permettre de remonter de la cinquième à la deuxième place. C’est toujours bon de marquer de gros points d’entrée quand un championnat s’annonce aussi disputé, d’autant que de sérieux prétendants au titre sont derrière nous. Nous nous tournons désormais sur Fuji, un rendez-vous qu’il faudra bien préparer tant les conditions sont difficiles là-bas. »

André Negrão

« Nous savions qu’il y avait des risques de pluie, mais le timing n’a pas joué en notre faveur puisque le crachin est apparu dès mon deuxième tour. L’équipe a été très réactive en me passant les intermédiaires, des pneus toujours difficiles à découvrir en course, mais j’ai fait mon maximum pour garder un rythme soutenu et donner le volant à Thomas dans les meilleures conditions. André avait réussi un beau début de course, Thomas une fin de course parfaite, donc nos efforts ont été récompensés lors de ce week-end rempli d’émotions. En tant que Français dans une équipe française, il était difficile de ne pas penser à Anthoine Hubert aujourd’hui et nous nousdevions de tout donner pour lui faire honneur. »

Pierre Ragues

Classements

4 Heures de Silverstone – LMP2

  1. Cool Racing n°42 – 124 tours
  2. Signatech Alpine Elf n°36 +49’’311
  3. Racing Team Nederland n°29 +51’’733
  4. Jackie Chan DC Racing n°37 +58’’972
  5. JOTA n°38 +59’’457
  6. Cetilar Racing n°33 + 2 tours
  7. High Class Racing n°33 + 2 tours
  8. NC. United Autosports n°22

Trophée FIA LMP2 Équipes

  1. Cool Racing n°42 – 25 points
  2. Signatech Alpine Elf n°36 – 18 points
  3. Racing Team Nederland n°29 – 16 points
  4. Jackie Chan DC Racing n°37 – 12 points
  5. JOTA n°38 – 10 points
  6. Cetilar Racing n°33 – 8 points
  7. High Class Racing n°33 – 6 points
  8. NC. United Autosports n°22