1. Alpine M63

    1963

    Suite aux 24 Heures du Mans 1962, Renault décide de fournir à Alpine les moteurs Gordini que René Bonnet utilise déjà. L'objectif de Jean Rédélé est clair. Il veut faire mieux que René Bonnet aux 24 Heures du Mans.

    Lire la suite...
  2. Alpine M64

    1964

    La modification de l'annexe J du règlement qui autorise des portières plus petites permet de revenir à un châssis multitubulaire. Ceci permet d’accroître la rigidité tout en diminuant le poids de 20 kg par rapport à la M63. La carrosserie...

    Lire la suite...
  3. Alpine M65

    1965

    La M65 est une extrapolation de la M64. La ligne reste la même mais deux dérives horizontales font leur apparition sur les ailes arrières qui apportent une meilleure stabilité à haute vitesse. Les dimensions sont très voisines de la M64.

    Lire la suite...
  4. Alpine A210

    1966

    En 1966, la M65 évolue principalement au niveau des suspensions qui sont inspirées de celles des formules 2 avec notamment le montage de triangles à la place des barres de poussée. Cette voiture est nommée A210, le sigle M pour le Mans...

    Lire la suite...
  5. Alpine A211

    1967

    Fort des bons résultats de l’A210 en endurance, Alpine se donna dès 1967 pour ambition de monter sur le podium de l’épreuve sarthoise. Pour rivaliser face aux redoutables Ford, Porsche et autres Ferrari, le petit constructeur dieppois se...

    Lire la suite...
  6. Alpine A220

    1968

    Afin d’exploiter au mieux le potentiel du nouveau moteur V8 Gordini, une voiture fut spécialement conçue en 1968 avec pour ambition de remporter les plus grandes courses d’endurance : l’Alpine A220.

    Lire la suite...
  7. Alpine A440

    1973

    Si tous les prototypes précédents avaient été conçus pour les 24 Heures du Mans, l'A440 est surtout destinée au championnat d'Europe des voitures 2 litres crée en 1970. Elle a été dessinée par André de Cortanze.

    Lire la suite...
  8. Alpine A441

    1974

    L'A440 sera construite à deux exemplaires en 1973. L'A441 lui succédera en 1974. Cette voiture est une évolution de la précédente. La principale différence est le moteur qui devient porteur.

    Lire la suite...
  9. Alpine A442

    1975

    Une nouvelle voiture sera étudiée : l'A442. En 1976, des pneus plus étroits et un réservoir plus grand sont montés. Renault engage la voiture aux 24 Heures du Mans pour engranger de l'expérience pour le futur. Au bout de quelques heures,...

    Lire la suite...
  10. Alpine A310 Poisson Dieppois

    1976

    Dans l'histoire de la marque Alpine, la participation de l'Alpine A310 "Poisson Dieppois" aux 24 Heures du Mans 1977 occupe une place à part.

    Lire la suite...
  11. Alpine A443

    1978

    Spécialement conçue pour les 24 Heures du Mans 1978, sa carrière sportive se résumera à cette seule course. Elle est pilotée par le tandem Jean Pierre JABOUILLE / Patrick DEPAILLER et abandonnera à la 20ème heure sur casse moteur. Par...

    Lire la suite...
  12. Alpine A610 « Le Mans » Legeay

    1994

    ans ce contexte peu favorable, les participations sportives révéleront exclusivement d’initiatives privées. Aussi, avec un soutien timide de la firme au losange Legeay-Sports dirigés par Patrick Legeay va développer une évolution...

    Lire la suite...
  13. Alpine A450 (b)

    2013

    Le prototype est conçu et fabriqué par Oreca. Côté moteur, un Nissan V8 (type VK45) d'une puissance de 500 chevaux. La Team Signatech de Philippe SINAULT, basée sur la technopole de Magny Cours se charge de son exploitation. Elle est...

    Lire la suite...
  14. Alpine A460

    2016

    L’Alpine A460 reprend le moteur V8 4.5l qui équipait l’A450b. Issu de l’Alliance Renault-Nissan, ce moteur de plus de 550 ch est associé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports. Il s'agit d'un châssis conçu par Oreca sous le...

    Lire la suite...
f5db117a40c5a14b358936ca92597b31}}}}}}}}}}}}}}}}