A l’ouverture du l’ouverture du Salon Rétromobile 2018, RM Sotheby’s lance son calendrier des ventes pour 2018 avec un retour à Paris Place Vauban le 7 février avec trois Alpine pour l’événement.
Cette année, RM Sotheby’s mettra en vente trois modèles Alpine aux l’historiques plutôt riches:

Alpine A110 B ‘Team Vialle’ de 1974

  • Vendue neuve et préparée par l’équipe de Rallycross « Team Vialle Autogas »
  • Pilotée par Piet Kruythof au Championnat d’Europe de Rallycross 1977 et 1978
  • Victorieuse du Championnat de Hollande de Rallycross 1978
  • Alpine A110 ayant obtenu les meilleurs résultats au Championnat d’Europe FIA de Rallycross
  • Qualifiée de « développement ultime de l’A110 »
  • Châssis No. 20377
  • Engine No. 807G4-0104

Financée par l’industriel hollandais Sjef Vialle pour promouvoir son entreprise, l’équipe « Team Vialle Autogas » a engagé quatre berlinettes Alpine dans plusieurs manches du Championnat d’Europe FIA de Rallycross, en 1977 et en 1978.

Confiée à Piet Kruythof, cette voiture portant le numéro de châssis 20377 est une des deux seules Alpine A110 ayant été équipées du très rare moteur Type 807-G4, dont seulement 50 exemplaires ont été produits. Mis au point par Bernard Dudot (plus tard directeur technique de Renault Sport), il présentait deux ACT, quatre soupapes par cylindre, un bloc en aluminium et une lubrification par carter sec. Alimenté par deux carburateurs Weber, il développait presque 200 ch.

En 1977, Kruythof remportait la manche hollandaise du Championnat d’Europe (le plus jeune pilote à signer cette performance, un record qui a tenu 30 ans) et terminait à la septième place de la catégorie GT à la fin de la saison, et l’année suivante ses victoires en Belgique et en Allemagne lui permettaient même de progresser à la quatrième place au championnat. Pour compléter cette excellente saison, Kruythof s’adjugeait aussi le titre au Championnat de Hollande 1978, plus jeune pilote ayant jamais décroché ce résultat.

Vendue à Andre Albers (père de Christijan Albers, pilote de Formule 1), la voiture était rapidement cédée, en 1980, à un autre amateur hollandais, Willem van Dalen. Celui-ci continuait à participer aux championnats de Hollande et d’Europe (terminant septième de celui d’Europe de 1981), jusqu’à ce qu’une sortie de route sérieuse mette fin à la carrière en course de la voiture.

Heureusement, l’accident n’endommageait pas trop la berlinette, comme le montrent les photos incluses au dossier ; cependant, le traitement radical imposé par plusieurs saisons de compétition avait laissé des traces. John Wheeler, collectionneur Alpine connu, achetait en 1987 la voiture à van Dalen et se lançait dans une restauration complète, qui arrivait à son terme en 2000. Les travaux incluaient une remise en état complète châssis et carrosserie, rendue nécessaire par des années d’utilisation en Rallycross, et une reconstruction totale de tous les composants mécaniques, dont le moteur et la boîte de vitesses. Par ailleurs, certaines interventions ont été effectuées dans le but de rendre la voiture plus utilisable pour la route, avec la pose d’un réservoir d’essence Alpine de taille normale, d’un faisceau électrique avec fusibles et d’un système de charge. Engagée en 2017 au Festival of Speed de Goodwood, cette berlinette A110 offre une présentation impeccable et elle est prête aussi bien à prendre la route qu’à participer à des épreuves historiques en côte, sur circuit ou dans le cadre du nouveau « Retro Rallycross Championship ».

Enchères estimées: 140 000€ – 180 000€

Vente de l’Alpine A110 B Team Vialle

Alpine A110 1600 S de 1974

  • 23ème au classement général et troisième de sa catégorie à la Targa Florio 1975
  • Idéale pour les compétitions historiques, et authentique palmarès d’époque
  • Châssis No. 18351
  • Body No. 6327

De teinte Blanc Gardénia à l’origine, cette voiture portant le n° de châssis 18351 était immatriculée PA 413826 dans la province italienne de Palerme. Sous ce numéro, elle a pris part en 1975 à la Targa Florio, avec Rubino et Vesco. Affichant le numéro de course 88, la voiture décrochait une exceptionnelle 23ème place au classement général, avec une troisième place en catégorie GT 1,6 litre. Sa participation à l’événement est documentée par des photos d’époque et par le livre Alpine Renault A110: Les Bleus Italiennes écrit par Francesco Panarotto.

Après la course de 1975, la carrière en compétition de la voiture a cessé et elle a été achetée par un particulier qui l’a entreposée dans son garage pendant environ 25 ans. En 2000, le propriétaire a connu des ennuis de santé et c’est à ce moment-là que la voiture a été achetée par le beau-père de l’actuel propriétaire. Elle est sortie de son sommeil et a été remise en route, bénéficiant d’une révision complète du moteur, de la boîte de vitesses, de l’embrayage et des freins.

Au cours des 18 dernières années elle a été peu utilisée, à part les sorties occasionnelles pour vérifier que tout fonctionne encore correctement. A cette époque, la voiture a reçu un Passeport Technique Historique FIA, dans le but de participer aux épreuves historiques, mais elle n’a encore pris part à aucune. S’agissant d’une machine privée de Groupe 3, elle est encore équipée de son tripmaster Halda d’époque et de son arceau-cage d’origine. En plus de la documentation FIA mentionnée plus haut, elle est accompagnée de son « libretto » italien d’origine et constituera une engagée très compétitive aux épreuves historiques. Avec son histoire très convaincante, elle peut facilement viser le haut du podium.

Enchères estimées: 130 000€ – 140 000€

Vente de l’Alpine A110 1600S de 1974

Alpine A310 1600 VF de 1973

  • État d’origine impeccable
  • Seulement 666 exemplaires produits en 1973
  • Châssis No. 21095
Cette Alpine A310 1600 VF de 1973 fait partie des premières versions, dotées de six projecteurs et d’un moteur quatre-cylindres, et dont seulement 666 exemplaires ont été fabriqués en 1973. Conservée pendant une longue période par son premier distributeur suisse, cette voiture ne montre que 4 000 km au compteur. Elle se présente donc dans l’état que l’on peut attendre d’une automobile qui a été très rarement utilisée, avec un aménagement intérieur en excellent état d’origine. A l’extérieur, seul l’avant a réclamé un travail de peinture, de façon à maintenir une uniformité de teinte sur l’ensemble des panneaux de carrosserie. Cette A310 1600 VF comporte même encore ses pneus Michelin d’origine, ainsi que ses manuels et ses outils d’origine.

Sur cette version 1600 VF, les deux carburateurs Weber 45DCOE qui équipaient la 1600 VE ont laissé place à une alimentation à injection Bosch D-Jetronic. Cela permettait à la mécanique Renault 17 TS modifiée par Gordini de gagner un peu de puissance, jusqu’à environ 127 ch, le poids de la voiture étant parallèlement légèrement réduit.

Avec son style unique et son raffinement français, l’Alpine A310 VF 1600 est devenue rare sur les routes. L’occasion d’acquérir un exemplaire aussi impeccable et bien préservé ne doit pas être sous-estimée.

Enchères estimées: 75 000€ – 85 000€

Vente de l’Alpine A310 VF de 1973

 

Avec les enchères (sur)estimées, ce n’est pas demain la veille que les Alpine deviendront accessibles pour le commun des mortels…

Donec et, ut non ut porta. nec neque. at luctus odio