Vous connaissez tous la BD Michel Vaillant de Jean Graton. Piqure de rappel pour les deux du fond qui ne suivent pas. Michel c est le fils pilote du constructeur Vaillant. Toutes sortent d aventures lui arrivent avec pour trame la compétition automobile et l industrie automobile. Rivalités amitiés testostérone. Ça fleure bon les 60’s 70’s, les grands pilotes apparaissent aux côtés de Michel. C’est bon enfant. Aujourd’hui une nouvelle histoire bien ancrée dans le présent plus sombre, que je vous recommande chaudement et qui de fait, est moins datée et avec des enjeux plus sérieux. L’ histoire a mûri comme le public visé, c est franchement pas destiné à être publié dans Spirou.

Vous connaissez aussi le film de Besson qui date des années 2000 tourné au milieu de la vraie course ,une première selon les journaux à l époque (pensées au film Lemans en 71 et puis à la série qui nous intéresse ici en 67). Mais ce film, il faut vraiment pas se l’infliger trop souvent.

oui le carbone fait des étincelles…..

Non moi je veux vous parler de la série Michel Vaillant. Avec internet beaucoup la connaisse maintenant mais perso moi quand j ai découvert ça le Minitel faisait encore parti de nos vies. J avais entre aperçu des extraits lors d un reportage à la tv puis ma quête a été récompensé lors de la sortie en coffret VHS… oui et je l ai toujours.

Tiens, j’ai pas rembobiné…

Si vous trouviez que le scénario du film était maigre n’en cherchez pas ici il est plus dilué qu’une préparation homéopathique. Tout est prétexte a montrer des courses de voitures. Et on va pas se mentir c est tout ce qui nous intéresse. Mais, boule de glace sur la tarte aux pommes, c est que les Vaillantes sont toutes des Alpine. Et ça, ça pète. et ça justifie le fait que l’on en parle ici. Détail supplémentaire les pilotes sont les pilotes de l époque, Michel Vaillant est joué par Henri Gransire, on croise Rosinski, Pescarolo, Jean Rédélé et Amédée Gordini.

Ça fleure bon les 60’s les stands sont ouverts, les essais sont faits route ouverte l’ambiance est là. Il manque plus que les odeurs. Alors oui c’est une vraie boite à nostalgie.

Alors il ne faut pas voir ça comme une série, surtout avec les standards actuels. Prenez le comme un documentaire, les courses sont vraies comme les essais. Ça a permis de réduire drastiquement le budget. Il n’y a eu qu’une saison. Heureusement à vrai dire car c’est franchement pas bon. Il aurait été intéressant de refaire cette série 10 ans plus tard, pour le coté historique hein soyons d’accord pas pour le coté artistique de la chose.

Oui je l’ai aussi en DVD…

Il existe aussi le livre de la série qui reprend les 13 épisodes agrémentés de quelques photos extraites de la série.

Si vous voulez avoir une collection complète sur ce qui touche Alpine ou que vous êtes fan de Michel Vaillant c’est à avoir. On trouve le coffret facilement. Si vous commencez votre collection d’objets dérivés, suivez plutôt la rubrique l’Alpinethèque idéale et sa liste d’ouvrages qui va s’étendre.

Les Aventures de Michel Vaillant – 1 Saison 13 épisodes 1967-ORTF
Photos droits réservés et Alpine Planet.