Un mois après avoir présenté l’Alpine Vision à Monaco, Bruno Ancelin (Directeur Produits et Programmes de Renault) se confie à la presse britannique en évoquant un accord avec Mercedes-AMG pour motoriser la future gamme Alpine.

Le partenariat entre Renault-Nissan et Daimler a démarré en 2010 et ne portait à l’origine que sur trois projets consistant principalement à échanger la fourniture de moteur et de plateformes. Au vu du succès et de l’efficacité de leur synergies, Bruno Ancelin ne s’interdit pas d’étendre le savoir-faire de son partenaire à Alpine pour étoffer sa gamme de moteurs. Bien que le bloc de la future Alpine AS1 soit développé chez Renault Sport, la gamme Alpine va grandir et nécessitera des blocs plus puissants et plus nobles. AMG serait peut être la réponse à cette problématique. De plus, AMG est signé il y quelques temps un partenariat technologique avec Aston Martin pour motoriser la DB11.

http://assets.mbusa.com/vcm/MB/DigitalAssets/AMG_ThemePage/Responsive/Gallery/D_0013_AMG_SLS_Motorplate_Engine-Plaque.jpg

En y regardant de plus près, AMG propose un large catalogue de motorisations de 4, 6, 8 et 12 cylindres en versions atmosphériques et turbos. A l’heure du downsizing général, nous nous mettons à rêver de blocs proposés par Alpine dépassant les traditionnels 4 cylindres.

Interrogé sur les relations de Alpine avec Renault Sport, Bruno Ancelin admis:

« Nous avons deux solutions. Soit nous prenons parmi ce qui est disponible dans le catalogue de l’Alliance et nous les travaillons pour leur donner plus de puissance. Soit nous allons en acheter sur le marché. J’ai entendu dire à l’occasion de la présentation de la DB11 qu’Aston Martin allait se fournir chez AMG. C’est possible aussi pour nous. Nous sommes en coopération avec Daimler. »

Comme nous l’avions évoqué précédemment, les blocs moteurs plus puissant devraient être destinés au futur SUV et à un hypothétique berline. Alpine devra avant tout réussir sa relance en début 2017 avec l’AS1 / A120 pour pouvoir évoquer l’élargissement de la gamme.

Nous savons d’ors et déjà que Daimler aidera Alpine pour atteindre un niveau de finition à ce jour jamais vu au sein du groupe. Un soutien précieux de la aprt du constructeur premium qui permettra au renouveau de la sportive française de marquer les esprits par son niveau d’aboutissement et de sérieux.

Avouez qu’une gamme moteur composée d’un V6 Turbo by AMG pourrait être excitante non ?