Voilà déjà quelques bonnes nouvelles, super intéressantes, en ce qui concerne cet énorme rassemblement, qui nous revient tous les deux ans.

A six mois de l’évènement, voilà déjà près de 350 voitures inscrites à la compétition sur les 500 prévues au total des six plateaux de course, habituels.

6/7/8 juillet prochains, trois jours de bonheur à travers cette folle ambiance vintage.

Histoire de mettre en appétit, je retrace le dernier évènement avec évidemment les ALPINE présentes.

Engagées sur les plateaux 4,5 et 6, huit modèles de la marque  étaient sur la liste des engagés.

2 M 63 et 1 M 65 sur le plateau 4

1 A110, 2 A210 et 2 A220 sur le plateau 5

L’A 443 en plateau Groupe C Racing sur le plateau 6

Actuellement, 7 voitures sont engagées….

M 63 1964 – BESSE – FRA – Plateau 4

M 64 1964 – MC CULLOOUGH / LONG – USA/USA – Plateau 4

A 220 1969 – BODEN – AUT – Plateau 5

A 210 1967 – LAMIRAULT -FRA – Plateau 5

A 210 1966 – OPPENHEIM/MIDDENDORF – DEU/DEU- Plateau 5

A 210 1966 – TOLLEMER – FRA – PLateau 5

A 310 V6 GR 4 1977 – BRUNHES/DUMEZ/LACRETELLE – Équipage français – plateau 6

Dans les semaines à venir, d’autres ALPINE peuvent apparaître au programme, d’autant que l’A443 fêtera sa victoire de voilà déjà 40 ans, sa seule victoire en endurance et …..aux 24 heures du Mans 1978.

L’équipage Ragnotti/ Serpaggi, présent en 2016 réapparaitra-t-il sur la liste  des engagés du groupe C. Je garde l’oeil sur les différentes évolutions.

>>>>>>>><<<<<<

Des chiffres de 2016 qui donnent l’ampleur du Mans Classic

  • 123.000 spectateurs
  • 1000 pilotes
  • 8500 voitures exposées
  • 180 clubs
  • 60 marques

Cette année, l’épreuve promet et aujourd’hui, cinq anciens vainqueurs des 24h présents sur les listes (Bell, Mass, Ortelli, Pescarolo,  et Werner, quand à lui, engagé sur deux plateaux, donc sur deux autos. D’autres grands noms et notamment, Arnoux, Belmondo et Laffite seront de la fête.

Les engagements sont loin d’être arrêtés et je ne manquerai pas d’annoncer le complément des forces en présence, dès les futures informations.

Pour terminer, voici une de mes photos lors d’une sortie de piste, rassurez vous, sans gravité, mais qui aurait pu l’être, puisque l’auto est dépourvue d’arceau.

Dès le course suivante, l’auto était au départ.

Pilote. P.MAHUL DB Panhard HBR 1957

A très bientôt, Marc