Il y a 40 ans, Alpine marquait l’histoire avec sa victoire aux 24 heures du Mans 1978. A cette époque, le bleu avait été délaissé pour une teinte jaune et noire. Cette couleur restera dans à jamais dans nos esprits pour nous les Alpinistes.

Le rêve de renverser Porsche avec sa 936 fût réalisé…

Si vous avez toujours rêvé de vivre une expérience similaire, le Mans Classic est fait pour vous. L’occasion pour cette 9ème édition de rejouer l’histoire et de participer à un moment incroyable dédié à l’amour du Sport Automobile.

Un tableau idyllique, des centaines de voitures de courses historiques, 1000 pilotes internationaux venus de tout azimuts et près de 700 voitures engagées.

Organisée conjointement par Peter Auto et l’Automobile Club de l’Ouest, cet événement biennal, rétrospective pléthorique et exceptionnelle de l’Histoire de la mythique course de 24 Heures suscite l’engouement de collectionneurs toujours plus nombreux à venir profiter de cette occasion unique de rouler sur le grand tracé.

Mais également du public, encore plus abondant que lors des éditions précédentes. En témoigne le nouveau record d’affluence avec 135 0000 spectateurs, toutes générations confondues, présents le week-end pour l’évènement. Soit une augmentation de 10% par rapport à la précédente édition en 2016.

Alpine au coeur de la fête

Dans le lot côté Alpine, la marque a assuré sa forte présence avec des chiffres impressionnants:

  • 250 Alpine représentées par les différents Clubs avec entre autre des A106, A108, GT4, A110, A310 et le duo GTA / A610

  • Un stand officiel composé 3 prototypes d’endurance Alpine A442, A442b et A433
  • 11 Alpine engagées sur trois plateaux 4 / 5 / 6

Le stand Alpine et de la FCRA

Pour assurer une représentation digne du palmarès d’Alpine, la Fédération Française des Clubs Renault et Alpine (FCRA) ont assuré la gestion et l’organisation de l’espace Clubs Renault et Alpine. A cela se sont joints l’équipe de passionnés provenant de Renault Classic et le CAR Le Mans.

Alpine avait déployé trois chapiteaux: une pour la boutique (avec l’Estafette) pour la nouvelle collection « 1978 », rappelant la victoire des 24 Heures du Mans 1978.

Aux côtés du chapiteau de la boutique, le stand principal était composé du plus bel hommage d’Alpine pour son succès en endurance. Trois Alpine V6 Turbo étaient présentes: une A442, une A442b et une A443 !

Pour faire profiter au mieux le spectacle offert par la course, l’atelier du Team Renault Classic jouxtait le chapiteau hommage où les hommes avaient fort à faire avant et après les courses avec trois participantes: une Alpine A210, une A110 1300S et l’A443.

Et cerise sur le gâteau, grâce au réseau de Club et Amateurs d’Alpine de la FCRA, se sont pas moins de 200 Alpine qui ont fait le déplacement. Une petit goût de Saga Alpine en 2015

Sous un soleil de plomb, les créations de Jean Rédélé révélaient leurs lignes intemporelles aux couleurs des plus variées:

Le stand de la FFVE

La fête dans les paddocks et le Village prenait une nouvelle dimension invitant le public à plonger au cœur de cette magistrale rétrospective et à profiter de très nombreuses animations.

Chanceux que nous sommes, nous avions une double invitation. A la fois avec Alpine qui nous a fait partager ses infrastructures avec son stand et son paddock mais pas que…

Grâce à la FFVE et nos confrères du magazine Berlinette Mag, nous étions conviés à leur stand bien installé au coeur du Village.

L’équipe de Berlinette Mag composée de Jean-Jacques Mancel, de Pierre Veneau et de Roger Ména ont aidé les équipes de Laurent Hériou (Président de la FFVE) à constituer un parc Alpine de choix pour la Grande Parade qui a lieu le samedi 7 juillet à 13h30 sur le grand Circuit du Mans.

Pour la plus célèbre du parc, vous aurez sûrement remarqué cette belle A110 1600SX de juillet 1977 dans sa teinte Verte Tilleul appartenant à Jean-Pierre Limondin. La dernière sortie des chaînes de Dieppe…

Mise à part la berlinette, la sélection représentait à merveille l’histoire d’Alpine. Partant de l’A106, de la GT4, A108, A310 V6 et autres GTA / A610.

L’Alpine A110 Cup de Pierre Sancinena était la seul représentante de la nouvelle génération participant ainsi à la parade Alpine en tête de convoi.

Vente aux enchères Artcurial: Alpine A110 Gr IV 1800 VB

Dans la plupart des grands événements automobiles, Artcurial apporte son lot de véhicules prestigieux pour y organiser ses ventes aux enchères.

Après plus de quatre heures de vente, 30 enchères au-dessus de 200 000 € dont 2 millionnaires et 4 records du monde, le montant total de 12,6 millions d’euros était atteint.

Le Mans Classic n’a pas échappé à la règle avec une sublime Alpine A110 Compétiton Client.

Cette sublime Alpine A110 Gr IV « BIS » 1800 VB est immatriculée en France avec son châssis portant le n°20304. Il s’agit d’une authentique « Compétition Client » produite seulement à 13 exemplaires. Elle a bénéficié d’une restauration complète respectant ainsi ses particularités liées à sa rareté.

L’histoire de cette berlinette n’est connue que des vrais amateurs de la marque dieppoise car elle n’est sortie qu’à 13 exemplaires plus le prototype d’usine. Dès 1969, le bureau d’étude mené par Mauro Bianchi et Claude Foulon a étudié un train arrière  » Bis  » sur les voitures d’usine, c’est-à-dire un train triangulé, réglable et équipé d’un combiné ressort-amortisseur. C’est cette solution technique qui fut utilisé sur ces 13  » Bis  » et sur les A 310, dont 4 furent destinées aux pilotes d’usine et 9 aux privés. La production de la 1600 S s’acheva fin 1973 et la SC devint l’alternative pour les clients sportifs mais l’usine fit une homologation de la 1800 VB dès 1974 car elles étaient engagées en Gr IV et Gr V dès 1973 par le service compétition dirigé alors par Jacques Cheinisse.

La voiture présentée est l’une des 13 produites et fait partie des 9 compétition- client. Sortie d’usine le 3 avril 1974, elle fit ses débuts sur circuit et en courses de côte en Allemagne. C’est d’ailleurs la fiche d’usine qui nous renseigne sur ce degré de préparation.

Options : (# de fabrication 10304, moteur 1800 à injection indirecte Lucas, Gr IV, prépa courses de côtes/Maxi, caisse super allégée avec tablier avant et béquet arrière, échappement Devil piste, boîte de vitesses rapports courts 365-20, couple 9×34, différentiel autobloquant, jantes 8′ et 10′, pneumatiques Firestone slick, train avant conversion piste, réservoir avant, pare- brise chauffant, sellerie 2 baquets). Pour revenir en France en 1977 au garage Courtois dans les Vosges. Confié au pilote Pierre Strauman pour participer au rallye de Lorraine (Voir photos).

Ensuite elle fut accidentée lors d’un trajet alors qu’elle était sur sa remorque et fut restaurée entièrement chez le spécialiste bien connu Jacques Henry avec changement de caisse. En 1978, elle est revendue à un particulier qui la revend en 1979 à un autre amateur. Elle change de mains en 2003. Ce dernier la confie chez Ollier à Carqueranne pour une restauration complète, le moteur d’origine, qu’elle a perdu au cours de sa vie tumultueuse de voiture de course a été remplacé. Un bloc neuf 1800 de R 18 Turbo à carburateurs Weber, identique au bloc d’origine mais à la fonderie renforcée a été préparé par Raymond Cayol du garage des fleurs en 2011.

Elle participa au Tour de Corse historique en 2012 avant de devenir la monture du propriétaire actuel. #20304 vient de sortir d’une grosse révision/préparation de l’Atelier 110 dirigé par Thierry Barbereau dans le Périgord, dans le souci du détail avec réfection de la boîte Monte Carlo. Ce dernier a fait régler les trains roulants chez Christian Garat en Lozère. Les tirants Gr IV sont fournis mais non montés sur la voiture. Seulement 1700 km ont été parcourus depuis la superbe restauration.

Le tableau de bord non modifié arbore son rare compte tour Smiths à câble gradué à 12000 tr/mn, tous ses interrupteurs d’origine sont bien à leur places, tout comme le voyant de pression d’huile d’origine Citroën DS ! Le volant Momo signée Jackie Stewart est celui monté par l’usine sur les 1800 Bis tout comme les sièges baquets Mod Plastia et les jantes à voile démontable Gotti 073A à 4 trous chaussés d’enveloppes Michelin Racing homologués. Le double réservoir central souple de type aviation (2012) est alimenté par l’inévitable bouchon aviation Lebozec. Le becquet arrière est réglable en appui, la jupe arrière est démontable pour donner accès au moteur rapidement, les prises de lève rapide à l’écartement spécifique sont bien présentes. Toutes ses plaques d’origine sont rivetées sous le capot avant ainsi que ses rares relais Ducellier vert et ses manchons d’air en matériau d’origine. Un joli rétroviseur chromé Vitaloni associé aux essuie glaces Caravelle d’origine et ses ailes bulle lui confèrent un charme extraordinaire.

Cette rapide et rare berlinette est bien sûr éligible à toutes les compétitions majeures tant sur circuit, qu’en rallye et en côte, le Tour Auto, le rallye de Monte Carlo historique, le Tour de Corse etc… La carte grise indique 10 cv, ce qui correspond bien à 1800 cm3. C’est une rare opportunité d’acquérir une véritable  » Bis  » encore dans sa configuration d’origine dans sa livrée du rallye de Lorraine sur laquelle 2000 heures de travail ont été nécessaires.

Malgré son pedigree impressionnant, cette berlinette ne trouvera pas preneur. Expertisée à 220 000 – 250 000€, Artcurial n’aura pas réussi à concrétiser la vente. De là à espérer que la cote des Alpine commence à se stabiliser…

Bilan de l’ACO et de Peter Auto

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : 

« Le succès de cette 9ème édition du Mans Classic est évidemment une satisfaction, mais surtout aussi une très grande fierté et un immense plaisir pour nous, organisateur avec Peter Auto. L’engouement de tous ces concurrents, de ces collectionneurs, des exposants et surtout de ces très nombreux spectateurs pour ces machines qui ont couru les 24 Heures du Mans ou évolué en Endurance, témoigne de la Légende toujours bien vivante de cette discipline et de cette course mythique. Cette réussite conforte notre mission, à l’ACO, au quotidien, à savoir: poursuivre et impulser l’histoire des 24 Heures au présent et au futur. »

Patrick Peter, Fondateur de Peter Auto : 

« Cette 9ème édition a démontré une progression significative en terme d’affluence. Les concurrents, le public et l’ensemble des acteurs de l’évènement nous ont fait part également de leur grande satisfaction. Nous parvenons à faire évoluer l’évènement, à renouveler et à compléter notre affiche pour offrir au public des nouveautés lors de chaque édition. Cette année, la venue des Global Endurance Legends nous a permis d’étendre notre rétrospective des 24 Heures du Mans jusqu’à 2016 et ainsi satisfaire également un public plus jeune. Ce sont 93 ans d’histoire de la plus grande course d’endurance au monde qui ont été proposés aux visiteurs du Mans Classic, avec une proximité toujours privilégiée permettant à chacun d’approcher ces automobiles historiques et leurs pilotes. »

Du village à la piste …

Cette édition fût un excellent cru pour l’équipe d’Alpine Planet. Le Mans Classic nous a offert un spectable à la hauteur de la légende Alpine, de par l’engagement de nombreux acteurs, d’animations et d’une forte présence de propriétaires !

Dans notre prochain article, nous allons vous faire partager la partie dynamique sur piste avec la présentation des trois plateaux (4, 5 et 6) représentés par Alpine ainsi que notre mémorable Parade Alpine auquel nous avons assisté…

Nos vifs remerciements à la FFVE, Berlinette Mag et à Alpine !