Ce week-end, l’Alpine Elf Europa Cup entre dans sa dernière ligne droite avec l’avant-dernier rendez-vous de la saison sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Dix-huit Alpine A110 Cup seront présentes pour former le plus gros peloton de l’histoire de la catégorie au moment où les courses aux titres pourraient se décanter…

Pour cette cinquième date du calendrier, l’Alpine Elf Europa Cup visite l’un des circuits les plus exigeants au monde : Spa-Francorchamps. Situé au cœur de l’Ardenne belge, ce tracé très apprécié des pilotes s’apparente un véritable juge de paix grâce à son profil vallonné et technique mettant aussi bien en lumière le talent de chacun que la justesse des réglages… Sans oublier la météo, toujours extrêmement capricieuse sur cette piste légendaire !

FAUX-PAS INTERDIT EN TÊTE

Vainqueur sur les trois premiers rendez-vous de la saison, Pierre Sancinéna (CMR) a semblé plus en difficulté à Silverstone en manquant le podium outre-Manche. Malgré les efforts de ses concurrents, le Normand a toutefois conservé vingt-deux points d’avance au classement général et reste le seul homme à pouvoir être titré à Spa. Pour y parvenir, il lui faudra regoûter au champagne tout en comptant sur un faux pas de ses adversaires directs.

De retour sur le podium pour la première fois depuis le meeting du Castellet, Vincent Beltoise (CMR) a fait forte impression à Silverstone et espère bien récidiver sur un tracé belge aux caractéristiques similaires. De belles performances pourraient ainsi lui permettre de recoller au leader, voire de le devancer, mais il doit veiller à ses partenaires au sein du peloton de chasse, prêts à se battre au moment où le moindre point peut devenir décisif !

Cinq unités derrière lui, Nicolas Milan (Milan Compétition) sait qu’il doit revenir sur un podium qui le fuit depuis le Nürburgring s’il veut préserver toutes ses chances. Le pilote-préparateur possède d’ailleurs le même score que Sylvain Noël (Racing Technology), leader chez les Gentlemen et toujours aussi régulier parmi les hommes de tête.

DES TÊTES D’AFFICHE EN EMBUSCADE

Si Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) est encore placé en embuscade, l’un des concurrents les plus sérieux à la victoire pourrait être Gaël Castelli (Milan Compétition). Dès ses débuts, l’Isérois a fait forte impression en étant l’un des seuls pilotes à pouvoir défier Oliver Webb sur ses terres. Avec trente-huit points en poche sur ses deux premières courses, Gaël Castelli s’est désormais donné l’objectif de finir le plus haut possible au classement général.

Parmi les prétendants à ne pas écarter pour le podium, on retrouve aussi Laurent Hurgon (Autosport GP). Toujours incisif au volant, le Gentleman aura à cœur de retarder l’échéance face à Sylvain Noël sur un circuit qui devrait particulièrement bien convenir à son style de pilotage.

Un peu plus loin, Mathieu Blaise (Racing Technology), Franc Rouxel (Automeca) et Thomas Padovani (Milan Compétition) devraient à nouveau faire le spectacle sur cette piste vallonnée propice aux rebondissements. Ce dernier s’apprête d’ailleurs à partager sa voiture avec l’Estonien Sten Pentus, qui avait atteint le podium de la Formula Renault 3.5 Series à Spa-Francorchamps en 2010 !

DES RETOURS À SURVEILLER

Absent à Silverstone, Marc Guillot (Milan Compétition) réintègre ce week-end le peloton de l’Alpine Elf Europa Cup. Le Bourguignon compte à nouveau s’appuyer sur sa riche expérience pour jouer les trouble-fêtes aux avant-postes.

Aperçus en première moitié de saison, Pierre Combot (Autosport GP) et Stéphane Proux (Automeca) sont aussi de retour avec la ferme intention de capitaliser sur leurs acquis et être de sérieux prétendants au top dix.

En parallèle, la catégorie Gentleman fera le plein puisque Marc Sevestre (Autosport GP), Grégory Romano (CMR) et Alessandro Sebasti Scalera (Milan Compétition) effectueront tous les trois leur rentrée. Ils seront d’ailleurs rejoints par Jean-Philippe Desplat (Duty Car), grand animateur de la Lamera Cup.

Invité à prendre le volant de l’Alpine A110 Cup n° 110, le pilote-journaliste Stéphane Lemeret défendra les couleurs de la Belgique en s’appuyant sur sa riche expérience l’ayant vu s’illustrer en Clio Cup, Mégane Cup et Mégane Trophy.

 

HORAIRES

Vendredi 21 septembre
10h00 : essais libres 1 (30’)
14h00 : essais libres 2 (30’)
17h15 : qualifications 1 (30’)

Samedi 22 septembre
10h50 : qualifications 2 (30’)
14h55 : course 1 (25’ + 1 tour)

Dimanche 23 septembre
10h40 : course 2 (25’ + 1 tour)

Toutes les séances pourront être suivies sur le live timing officiel de l’épreuve et les deux courses seront diffusées en direct sur la page Facebook de l’Alpine Elf Europa Cup.