L’information commençait à fuiter depuis ce matin au sein de l’ACO et du WEC. Arrivée 3ème à l’arrivée des 24 Heures du Mans, la Team Vaillante Rebellion a été jugée non conforme à l’issue des vérifications d’après course. Lors de l’étape des vérifications post-course, les commissaires techniques de l’ACO et de la FIA ont remarqué qu’une partie de la carrosserie avait été modifiée sur la Vaillante Rebellion n°13 du trio Piquet/Heinemeier Hanssonn/Beche afin d’accéder au démarreur sans avoir à ôter le capot moteur. Classée la 3ème place du classement LMP2, l’équipe Rebellion perd le podium…

Ce type modification étant totalement interdit dans le règlement des 24 Heures du Mans, les commissaires ont été obligé de disqualifier l’Oreca 07-Gibson de l’écurie suisse. La video a aussi démontrée qu’il y avait eu intervention sur la voiture alors qu’elle était dans le parc fermé…

Ce déclassement permet au Jackie Chan DC Racing de monter sur la 3e marche du podium et de signer un doublé historique avec deux voitures derrière la Porsche n°1. Dans la foulée, l’Alpine n°35 du trio Ragues/Panciatici/Negrao récupère la 3e marche de la catégorie LM P2.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, l’Alpine n°35 de l’équipe Signatech-Alpine Matmut gagne une place et termine 4e au classement général et 3ème au classement LMP2.

Une réalité bien difficile pour l’écurie Vaillante mais qui récompense les efforts de l’écurie française qui a touché du bout du doigt une victoire historique !

velit, Aliquam odio Phasellus facilisis ut non Nullam nec porta. felis et,