Marque légendaire de voiture de sport, Alpine est de retour cette année au Festival of Speed de Goodwood avec l’A110, dont la production est prête à démarrer. Compact et agile, le coupé A110, qui devrait être mis en vente au Royaume­Uni début 2018, pourra être admiré en mouvement pour la première fois de ce côté­ci de la Manche lors de la légendaire course de côte Supercar Run.

L’Alpine, qui a remporté haut la main les 24 Heures du Mans en 1978, l’A442 B, sera exposée à cette occasion. Un autre membre de la grande famille des Alpine championnes des rallyes, l’A310, fera également la course dans la catégorie Voiture de tourisme, NASCAR, Drift & Rally.

La présence de ces modèles, passés comme actuels, témoigne de l’histoire glorieuse et fascinante de la marque Alpine, tout en donnant un aperçu de ce que sera l’avenir, avec la nouvelle A110.

Alpine A442 B (1978) 

Il s’agit de la voiture qui a remporté de façon magistrale les 24 Heures du Mans en 1978, avec Jean­Pierre Jaussaud et Didier Pironi au volant. Cette victoire était l’aboutissement de cinq années de travail, qui ont permis de passer de l’A440, à moteur atmosphérique, à l’A441, puis à la 442 à moteur turbo, et enfin à l’A442 B. Cette période a été marquée par de nombreuses victoires en Championnat du monde, mais également par bien des déceptions, avant de finalement décrocher le Graal.

L’A442 B était équipée d’un V6 turbo deux litres qui lui a permis d’atteindre la vitesse impressionnante de 359 km/h sur la ligne droite des Hunaudières et d’établir à l’époque le record du tour pour une Alpine sur le circuit de la Sarthe. Le soir même de la victoire, le PDG de Renault, Bernard Hanon, qui avait fixé l’objectif du Mans pour Alpine, annonçait que l’écurie quittait le monde de l’endurance pour se consacrer à la Formule 1.

Alpine A310 (1977) 

Produite à partir de 1971, l’Alpine A310 succède à l’Alpine A110. Plus grande que l’A110 et dotée – à partir de 1976 – d’un moteur V6, l’A310 rencontrera un franc succès sur les rallyes français en catégorie Groupe 4, remportant notamment le Championnat de France des Rallyes en 1977 avec Guy Fréquelin.

Alpine A110 (2017) 

Réunissant toutes les qualités intemporelles de la marque – légèreté, agilité et performances – l’Alpine A110 a été présentée en début d’année au Salon international de l’automobile de Genève. Ce coupé sport à motorisation intermédiaire est fidèle à l’esprit de ses prédécesseurs, et en particulier de la berlinette A110. Alpine revient à Goodwood pour revendiquer sa place sur le segment de la voiture de sport, avec pour seule ambition, exclusive, le plaisir de la conduite.

Dotée d’une plateforme et d’une carrosserie en aluminium, l’A110 affiche un poids total à vide de 1 080 kg. C’est une voiture compacte (4 178 mm de long, pour 1 798 mm de large et une hauteur de 1 252 mm), dont la répartition optimale des masses (44 % à l’avant / 56 % à l’arrière) et le centre de gravité bas privilégient l’agilité, notamment sur les routes de montagne en lacets qui ont fait la réputation des Alpine dans les années 1960 et 1970.

L’A110 est propulsée par un nouveau quatre cylindres turbo 1,8 litre développant une puissance de 252 ch, pour un couple maximum de 320 Nm. Légère, l’A110 affiche un excellent rapport puissance/poids de 4,3kg/ch qui lui permet d’atteindre la vitesse de 100 km/h en seulement 4,5 secondes.

commodo ipsum sed efficitur. diam neque. accumsan