fbpx

Le 19 Novembre 2016, le Sport Automobile et Alpine était en deuil avec la disparition de Jacques Henry dit ‘Old Jack’, à l’âge de 74 ans.

Jacques Henry connu pour sa forte personnalité et d’une gentillesse à toutes épreuves. Ses talents de pilote sont reconnus par tous, il a su donner du fil à retordre aux «Professionnels».

Né à Lure dans le département de la Haute Saône, il débute en compétition en 1963. Il se démarquera rapidement par sa pointe de vitesse, le tout au volant de la mythique Alpine A110. En 1968, il remporte le Challenge Alpine réservé aux pilotes privés. 1969, l’année suivante, il arrache la 3ème place du Championnat de France des Rallyes. Année de tous les succès pour Alpine avec le sacre de Jean Vinatier.

Dans la presse, Daniel Bouvier avait tracé son portrait en 1969.

« Il ne se passe pas une quinzaine sans que toute la presse française ne donne son nom, souvent en tête des classements des catégories; (…) toujours dans les meilleurs (…). Cet archarné du volant, que sa position d’amateur en flèche détache du lot croissant des habitués de rallye et épreuves régionales en tous genres, dont la cote ne baisse plus depuis déjà 1966; c’est Jacques Henry. »

Jacques Henry connaît son plus grand moment de gloire international en remportant le Marathon de la Route en compagnie de ses amis Jean-Luc Thérier et Maurice Nusbaumer au volant de l’A110 de ce dernier. Cette victoire fût acquise sur le circuit Allemand du Nürburgring (l’Enfer Vert), avec une épreuve de près de 96 Heures ! Tous ses succès, il les doit à lui et à ses amis qui assurent l’assistance. Trois mécaniciens d’Alpine qui, fruit du hasard étaient en vacances près du  Nürburgring ! L’anecdote veut que les organisateurs n’avaient pas du tout prévu la victoire du seul équipage engagé et de ce fait n’ayant pas la «Marseillaise» pour la remise des prix! Jacques, Jean-Luc et Maurice ainsi que l’assistance la chantèrent alors sur le podium !

Jacques Henry est au sommet au niveau national en 1974 et 1975 avec deux titres de Champion de France des Rallyes consécutifs sur son Alpine A110 1800 préparée dans son garage. Parmi ses nombreuses victoires, il emporte entre autres des épreuves prestigieuses comme la Ronde Cévenole (1974), Rallye Mont-Blanc (1974), le Rallye du Var (1974) ou le Tour de France Automobile (1976). En prime, il termine en 1975, 6ème du Rallye Monte Carlo (ayant été le premier leader) et 5ème du Tour de Corse.

Si le rallye est sa discipline de prédilection, il s’illustre aussi en circuit, participant à quatre reprises aux mythiques 24 Heures du Mans entre 1973 et 1978.

En plus d’être un pilote de talent, Jacques Henry s’engage aussi activement dans la vie du Sport Auto en créant en 1972, l’Association Sportive Automobile Luronne dont il fut le Président.

Ses principales victoires :

Rallye de Franche-Comté : 1967 (sur Ford Cortina-Lotus) ;
Rallye d’Antibes : 1970 (avec Ulcus sur Alpine A110) ;
Quatre-Vingt-Seize Heures du Nürburgring : 1971 (avec Thérier) ;
Rallye Grasse-Alpin : 1971 ;
Ronde (puis Critérium) de Touraine : 1974 et 1975 ;
Rallye de Lorraine : 1974, et 1975 (Ronde des Vosges) ;
Critérium de la Côte d’Azur : 1974 ;
Rallye du Mont-Blanc : 1974 ;
Ronde Cévenole : 1974 ;
Rallye du Var : 1974 ;
Critérium Neige et Glace : 1975 ;
Ronde de la Giraglia : 1975 ;
Rallye de la Châtaigne : 1975 ;
Tour de France automobile : 1976.

Il remporte aussi un nombre incalculable de victoires en rallyes régionaux et en course de côte. Il participe également aux 24 Heures du Mans en quatre occasions, entre 1973 et 1978 sur Lola T290 et Chevron B36 .

Jacques était aussi très fier de son fils Patrick qui est lui aussi un pilote rapide, reconnu, étant sacré Champion de France des Rallyes 2007 au volant d’une 307 WRC. Il y a peu de temps, les deux hommes avaient pris part à un rallye de régularité dans leur région aux commandes d’une Berlinette Alpine ; un moment fort et plus que symbolique.

Homme de défi au volant d’une voiture, Jacques Henry l’a aussi été contre la maladie qui a malheureusement l’a emporté le 19 novembre dernier.