Gérard Gombert est né le 16 mai 1939 à Paris. Ses parents vont s’installer après guerre sur la côte d’Azur pour vendre des pains de glace. Son père faisait déjà des courses de moto… Fils unique, Gérard, deviendra lui aussi un fana de sport moto : en 1956 il fera à 17 ans la course de côte de Fayence. Durant sa carrière, il créera ensuite un garage d’abord à Juan les pins puis à Antibes de 1966 à 1970, se spécialisant rapidement dans les voitures en polyester comme les Alpine ou les Lotus. Il manifestera une grande dextérité dans le travail de cette matière nouvelle et légère, faisant ses propres moules.

 

Sa réputation n’est plus à faire dans la région et de nombreux pilotes locaux feront appels à ses services. Selon lui, l’usine Alpine lors de reconnaissances de compétitions comme le Monte Carlo, pouvait y venir pour effectuer des réparations.

Il s’attire l’amitié des stars du show biz de l’époque qui descendent l’été sur la côte d’Azur. Il leur fournit ainsi des voitures de sport et fréquentera Hallyday, Christophe, Nicoletta, Dick Rivers etc… Les plus belles voitures du moment passeront par le Garage Gombert : Ac Cobra, Porsche 904, Alpine A110, Lotus Elan, Lamborghini Miura, Ford Mustang etc… Dans les années 60 il fera plusieurs épreuves sur circuit en moto et croisera André Kaci, Rougerie, Tchernine. En 1968 il aura un grave accident en course qui le conduira à l’hôpital pendant plusieurs mois.

Vers 1970, Gérard Gombert que l’on surnomme « La Gombe » s’installe à l’intérieur des terres dans le Haut Var à Fayence, faisant l’acquisition d’un terrain assez vaste pour construire plusieurs garages pour les entretiens ou les réparations de ses nombreux clients : le domaine s’appellera l’Hacienda. Il y ramène nombre de voitures accidentées ou de pièces déjà stockées sur la côte. Il conservera aussi sa Norton Manx, qui lui aurait été offerte par l’empereur Bao Daî, placée au dessus de son lit dans une alcôve.

Au début des années 80 son domaine commence déjà à sérieusement ressembler à une casse de véhicules sportifs, sans compter les dizaines de motos, les moteurs, les châssis… comme garagiste il récupérait nombre de voitures accidentées notamment en course. Toutes ces automobiles qui auraient été détruites dans d’autres lieux, sont conservées alignées dehors, quelques unes ayant la chance d’être à l’abri, comme l’Alpine A210 des 24 H du Mans 1968, son A108, une AC Bristol avec une carrosserie de Cobra, la Citroën C4 restaurée de son père et la Lamborghini Miura de Christophe.

Gérard Gombert nous a quitté le vendredi 8 avril 2016, il avait 78 ans.

Voici les quelques récits de son histoire raconté par Jean-Pierre Osenat, patron de la maison de vente aux enchères du même. La collection pour le moins atypique sera mise aux enchère le 10 novembre prochain pour le compte de la Maison Osenat.

affiche-vente-collection-gerard-gombert-alpine-a210

Présentation des lots Alpine à vendre:

Lot n°301: Alpine A106 de 1957

Numéro de série 251. Mise en circulation le 1/1/1957 Absence de la plaque d’identification Immatriculation 7916 QS 83

A immatriculer en collection.

Mise à prix : 1 000 €

Fin des enchères: 15 000€

Lot n°302: Alpine A110 Cabriolet de 1965

Numéro de série 3268 et numéro de carrosserie 552. Mise en circulation le 1/1/1965 Plaques d’identification présentes

A immatriculer en collection.

Mise à prix : 6 000 €

Fin des enchères: 39 000€

Lot n°303: Alpine A108 de 1962

Numéro de série 1506. Mise en circulation le 1/1/1962 Absence de plaque d’identification Immatriculation 6818 RU 83

A immatriculer en collection.

Mise à prix : 15 000 €

Fin des enchères: 29 000€

Lot n°304: Alpine A210 de 1963

Châssis #1725. 3 participations aux 24 Heures du Mans. Mise en circulation le 1/1/1963 Plaque d’identification présente Immatriculation 3683 XB 95

A immatriculer en collection.

Mise à prix : 80 000 €

Fin des enchères: 710 000€

Le reste étant des Alpine A110 dans un état similaire jusqu’au lot n°309. Une des Alpine A110 compétition client s’envolera pour 26 000€ et la 1300 G montera à 13 000€.

Il était à prévoir que cette vente des plus médiatisée allait réitérer le cas Collection Baillon avec ses enchères qui avaient battu des records historiques. Alpine commence à tutoyer les sommets sur le marché. Un marché qui devient de plus en plus inaccessible pour le commun des mortels.

INFORMATIONS SUR LA VENTE

Date de la vente: Jeudi 10 novembre 2016 à 10h30

Vente à 10h30 et 14h : Collection Gérard Gombert à Fayence – Automobiles, motos, pièces détachées, moteurs…

Espace culturel de Fayence
2, rue du Terme
83 440 FAYENCE

Expositions :
Mardi 8 novembre : 10h00 – 18h00
Mercredi 9 novembre : 10h00 – 18h00
Villa « L’Hacienda »
2635 route de Draguignan RD562
83440 FAYENCE

Sources: CP Osenat