L’équipe Signatech-Alpine poursuit son tour du monde pour sa première saison en FIA WEC. Après l’Europe et l’Amérique, l’Alpine A450b arrive en Asie pour les trois ultimes manches du calendrier, au Japon, en Chine, puis à Bahreïn.

Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire ont rendez-vous sous le Mont Fuji, volcan sacré de la culture japonaise, situé à moins de cent kilomètres du centre-ville de Tokyo.

Si une partie de l’équipe connaît déjà le circuit japonais, l’Alpine A450b posera pour la première fois ses roues sur le Fuji Speedway. Le lieu n’est pourtant pas inconnu pour le A fléché. En 1978, une Alpine A441 avait remporté les 500 kilomètres de Fuji avec Masahiro Hasemi et Kazuyoshi Hoshino au volant.

31 équipages seront au départ, dont huit dans la catégorie LM P2. Signatech-Alpine sera la seule écurie 100 % française du plateau.

Philippe Sinault (Team Principal Signatech-Alpine) :

« Le Japon symbolise parfaitement le FIA WEC et il a toujours existé un amour pour Alpine dans ce pays. Nous avons tous les ingrédients pour décrocher un podium, il faudra juste appliquer la recette et tout mettre dans l’ordre. Le niveau est si relevé qu’aucun grain de sable ne doit venir perturber notre course. L’équipe possède déjà les données techniques du circuit, c’est un autre atout pour bien commencer notre week-end à Fuji. »

Nelson Panciatici :

« Depuis le début de la saison, nous avons continuellement progressé. Au Mans, sur le Nürburgring et, encore plus, à Austin, nous nous sommes montrés compétitifs. Au Japon, l’objectif sera de monter sur le podium. Il nous faudra concrétiser l’excellent travail des mécaniciens et des ingénieurs. Si nous sommes réguliers et performants, ce circuit devrait nous convenir avec une dernière partie plutôt technique. »

Paul-Loup Chatin :

« Nous arrivons au Japon avec beaucoup d’ambitions. L’équipe a montré qu’elle était capable de s’immiscer au cœur de la lutte pour le podium. Nous avons tous beaucoup travaillé et nous sommes conscients de nos capacités. J’ai bien préparé la course sur le simulateur Ellip6 et nous dégradons peu les pneus arrière. Ce devrait être l’une des clés pour décrocher un podium. Nous n’en étions vraiment pas loin à Austin ! »

Vincent Capillaire :

« Les courses s’enchainent sur un bon rythme. Nous connaissons nos forces et nous avons le mode d’emploi pour faire un résultat au Japon. Il faut maintenant transformer nos progrès en un podium. Le niveau est relevé, mais nous avons beaucoup progressé depuis le début de la saison. Le cadre du circuit promet d’être sympa et le tracé devrait être aussi intéressant. Il n’y a plus qu’à concrétiser ! »

Programme (UTC +9)
Vendredi 9 octobre 11h15 – Essais Libres 1 (90’)
Vendredi 9 octobre 15h30 – Essais Libres 2 (90’)
Samedi 10 octobre 9h50 – Essais Libres 3 (60’)
Samedi 10 octobre 14h10 – Qualifications LM P (20’)
Dimanche 11 octobre 11h00 – 6 Heures de Fuji

CP Signatech Alpine

id Aenean elit. dolor. vel, felis Nullam dictum risus