Dix jours après la Journée Test, les concurrents engagés aux 24 Heures du Mans ont repris la piste ce mercredi. Le programme se composait d’une séance de quatre heures d’essais libres, suivie d’une première qualification de deux heures.

La session d’entrainement était perturbée par la pluie, avec de fréquentes averses détrempant le circuit. L’équipe Signatech-Alpine décidait de ne pas prendre de risques pour les voitures et les deux A460 restaient le plus souvent au garage lorsque la pluie tombait.

À une heure de la fin, Nicolas Lapierre était le premier pilote LMP2 à descendre sous la barre des 3’40’’. Mais juste avant le drapeau à damiers, il était battu pour quelques dixièmes de secondes.

La pluie pouvant de nouveau tomber lors des qualifications, tous les concurrents étaient à l’attaque dès les premières minutes. La séance était interrompue après une demi-heure, au moment même où Nelson Panciatici établissait la deuxième performance, à seulement 7/1000e du chrono de référence.

Le pilote de la Baxi DC Racing Alpine devançait la Signatech-Alpine, placée au troisième rang par Nicolas Lapierre.

La suite de la séance était perturbée par des problèmes de connexion du système d’acquisitions de données de l’organisation. Les deux A460 étaient contraintes de s’arrêter à plusieurs reprises, ce qui perturbait le travail des pilotes.

Alors qu’il venait d’améliorer son temps, Nicolas Lapierre devait ainsi repasser par les stands. Le classement n’évoluait plus et les Alpine A460 se classaient donc aux deuxième et troisième rangs.

Philippe Sinault, Team principal Signatech-Alpine
:

« Le bilan de cette première journée est positif, puisque nous sommes dans le match pour jouer la première place en LMP2. Nos deux rookies sont également qualifiés après avoir fait cinq tours de nuit. Mis à part ce petit souci d’électronique, qui n’est pas directement lié à la voiture, nous n’avons pas rencontré le moindre problème. Demain, il nous reste deux séances pour régler cela. En fonction des conditions météo, nous essaierons de décrocher la pole position ou nous orienterons notre travail sur les réglages pour piste humide. »

Nelson Panciatici :

« J’ai fait un tour correct, mais il était loin d’être parfait puisque j’ai été contraint de lever le pied en voyant un drapeau jaune. J’ai aussi doublé trois voitures, mais elles n’étaient pas placées aux endroits les plus critiques. Il faut vraiment de la réussite pour obtenir une pole position ici. Depuis que je viens au Mans, je crois même que je peux compter les tours clairs sur une main ! Je suis satisfait car la voiture marche très bien, nous avons le potentiel pour jouer les premiers rôles. »

Nicolas Lapierre :

« C’est une journée positive, même si j’aurais aimé disposer d’un plus long run en fin de séance pour essayer de signer le meilleur temps. La performance est là et il faut que nous réfléchissions à ce que nous pouvons encore améliorer pour demain. Les conditions météo s’annoncent un peu délicates, mais nous avons vu aujourd’hui que cela peut changer très rapidement. La suite du week-end sera très intéressante. »

Classement LMP2 – Qualifications 1
1. G-Drive n°26 – 3’36’’605
2. Baxi DC Racing Alpine n°35 – 3’37’’175
3. Signatech-Alpine n°36 – 3’37’’225
4. Manor n°44 – 3’38’’037
5. Michael Shank Racing n°49 – 3’38’’837

Source: CP Alpine