fbpx

Le pilote Pierre Sancinéna vient de décrocher le premier titre Européen de l’Alpine Elf Europa Cup lors de la dernière épreuve sur le circuit de Barcelone-Catalunya.

Pierre Sancinéna, le pilote ingénieur

Pierre est né le 5 octobre 1991 à Mont Saint Aignan, une ville de 20 000 habitants proche de Rouen.

A la fois ingénieur et pilote, Pierre a mené de front ses études et sa passion du sport automobile. Après avoir accompli sa prépa maths sup, il deviendra élève à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rouen où il suivra cursus de sportif de haut niveau en parallèle.

Passionné depuis toujours par la compétition automobile, Pierre a fait ses armes en Karting. Dès 2007, il a participé à de nombreux championnats régionaux.

En 2009, il décroche le Volant ACO/Auto Hebdo. La FFSA voyant en lui un des meilleurs espoirs du sport auto français, lui accorde la bourse du Comité Régional Normandie pour qu’il puisse participer à la saison suivante (2010). Il sera ainsi Pilote FFSA du Comité Régional de Normandie qui s’additionne à son statut de Sportif de Haut Niveau Espoir du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

En 2011, s’engagera en monoplace avec le championnat de France F4 et sera champion de F3.

En 2015, il intègrera Renault Sport Racing en tant que stagiaire Assistance de Projet « Véhicule de Compétition » où il évoluera rapidement ingénieur sur Formula Renault 2.0 et ingénieur Aérodynamique à ce jour. Car oui Pierre a un véritable lien avec la marque Alpine, de par sa famille qui est en partie de Dieppe et de par son travail sur l’aérodynamisme de l’A110 de série.

Juin 2018, il intégrera l’Alpine Elf Europa Cup avec son A110 et assisté du Team CMR ainsi que le Championnat FFSA GT et l’A110 GT4.

Barcelone-Catalunya, l’épreuve ultime

Le dernier rendez-vous de la saison a tenu toutes ses promesses en Alpine Elf Europa Cup. Malgré les efforts de Nicolas Milan (Milan Compétition), auteur d’un doublé sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, Pierre Sancinéna (CMR) devient le premier pilote sacré en Alpine Elf Europa Cup ! 

Pour cette finale, l’Alpine Elf Europa Cup prend la direction de la Catalogne en présence de dix-neuf concurrents avides de conclure l’année en beauté au volant de leurs Alpine A110 Cup.

COURSE 1 : PREMIÈRE POUR MILAN

Après des essais libres menés sous un temps sec, la piste est humide au moment d’aborder les qualifications. Dans son ultime effort, Nicolas Milan arrache la pole position à Marc Guillot (Milan Compétition) et Jean-Baptiste Méla (Autosport GP).

Au départ, Nicolas Milan conserve les commandes à l’intérieur du premier virage, mais Marc Guillot prend l’avantage au suivant avant la réplique immédiate du poleman. Derrière, Jean-Baptiste Méla rétrograde et Sylvain Noël (Racing Technology), Laurent Hurgon (Autosport GP) et Julien Neveu (Autosport GP) en profitent pour se placer dans le sillage du duo de tête.

Au deuxième tour, la voiture de sécurité fait son apparition pour sortir l’Alpine A110 Cup de Pierre Macchi (Autosport GP) des graviers. Quand le peloton est libéré, Nicolas Milan contient Marc Guillot tandis que Laurent Hurgon ravit la troisième place à Sylvain Noël. Un peu plus loin, Vincent Beltoise (CMR) voit s’envoler ses derniers espoirs de titre en étant contraint à l’abandon.

Le groupe de chasse s’anime également sous l’impulsion de Gaël Castelli (Milan Compétition), Pierre Sancinéna et Julien Neveu. Les trois hommes se livrent une somptueuse bataille pour la cinquième position pendant plusieurs boucles. Quand Laurent Hurgon doit abandonner à trois tours de l’arrivée, Gaël Castelli prend définitivement l’avantage et dépasse Sylvain Noël pour se hisser au troisième rang.

En tête, Marc Guillot tente de trouver l’ouverture sur Nicolas Milan, mais l’Agenais résiste avec brio pour s’offrir sa première victoire en Alpine Elf Europa Cup pour 142/1000e d’avance. Gaël Castelli complète ce podium monopolisé par Milan Compétition, qui signe le premier triplé dans l’histoire de la discipline.

Quatrième, Julien Neveu devance Sylvain Noël, qui scelle son titre dans la catégorie Gentlemen. Pierre Sancinéna se classe sixième, suivi par le Junior Marc De Fulgencio (Team VRT), inéligible aux points. Mathieu Blaise (Racing Technology), Jean-Baptiste Méla et Thomas Padovani (Milan Compétition) bouclent le top dix dans cet ordre.

COURSE 2 : FINALE À COUTEAUX TIRÉS

Dimanche matin, ils sont encore trois à pouvoir prétendre au titre : Pierre Sancinéna (128 points), Nicolas Milan (117 points) et Sylvain Noël (113 points).

En qualifications, Laurent Hurgon s’offre la pole position pour dix millièmes d’avance sur Marc Guillot. Parmi les prétendants, Nicolas Milan se classe quatrième, juste devant Pierre Sancinéna, qui avait signé le meilleur temps avant de le perdre pour non-respect des limites de la piste. Dixième, Sylvain Noël sait qu’il est désormais condamné à réaliser l’exploit en course.

Lorsque le peloton est relâché, Laurent Hurgon se fait immédiatement déborder par Nicolas Milan, Marc Guillot et Gaël Castelli. Pierre Sancinéna reste cinquième, un résultat qui ne lui suffit pas pour être couronné si Nicolas Milan l’emporte !

Au troisième tour, l’abandon de Pierre Combot (Autosport GP) entraîne l’intervention de la voiture de sécurité. Le classement évolue peu à la relance, mais le groupe de tête est extrêmement serré à mi-course puisque les douze premiers se tiennent en six secondes. Julien Neveu en profite d’ailleurs pour tirer son épingle du jeu et remonter au sixième rang après l’accrochage entre Vincent Beltoise et Sylvain Noël.

Les derniers tours sont riches en rebondissements. Tout d’abord, Pierre Sancinéna reprend le contrôle de son destin en surprenant Laurent Hurgon, mais Julien Neveu le dépasse dans la foulée. En parallèle, Gaël Castelli est contraint à l’abandon et doit renoncer à la troisième place.

Aux avant-postes, Nicolas Milan s’impose à nouveau devant Marc Guillot. Julien Neveu prend la troisième position, suivi par Pierre Sancinéna, finalement sacré pour un point face à son adversaire. Cinquième, Jean-Baptiste Méla l’emporte chez les Juniors, tout comme Sylvain Noël chez les Gentlemen. Thomas Padovani, Marc De Fulgencio, Laurent Hurgon et Matthieu Blaise complètent le top dix à l’arrivée.

Ils ont dit

Pierre Sancinéna (Vainqueur de l’Alpine Elf Europa Cup 2018)

« J’ai du mal à trouver mes mots… C’était à la fois dur et génial, mais la conclusion est juste extraordinaire. Quand Alpine a annoncé la création de cette compétition, je n’ai pas hésité une seule seconde à m’engager en raison de mon passé avec la marque. J’ai de la famille dieppoise et mon premier stage d’ingénieur a eu lieu à l’usine de Dieppe. J’ai beaucoup d’affection envers Alpine et c’est donc une immense fierté de devenir le premier champion de l’Alpine Elf Europa Cup avec le A fléché sur ma poitrine. Je savais que la finale serait tendue et que je devais éviter de prendre le moindre risque. J’étais conscient que la cinquième place ne suffirait pas dimanche, mais je n’ai jamais douté. Les deux derniers tours ont été très longs… Ce titre récompense une saison magnifique. Je tiens vraiment à remercier toutes les personnes qui ont contribué à cette victoire : ma famille, mes partenaires, l’équipe CMR et Alpine, bien sûr ! »

Nicolas Milan (2e du classement général, vainqueur courses 1 et 2)

« Je suis très heureux de remporter mes deux premières courses en Alpine Elf Europa Cup. Je n’avais pas été assez rapide en début d’année, j’ai ensuite manqué de réussite et ces victoires arrivent un peu trop tard, mais le titre s’est vraiment joué à peu de choses. La deuxième place reste un résultat très satisfaisant, d’autant qu’elle était loin d’être acquise puisque j’étais au pied du podium avant ce week-end. Heureusement, j’ai pu compter sur les performances de mon équipier Marc Guillot. Nous avions bien préparé ce rendez-vous pour travailler les réglages et nos efforts ont payé. Cela donne envie de poursuivre l’an prochain et de ne jamais sous-estimer nos adversaires. C’était en tout cas une très belle saison et j’ai pris beaucoup de plaisir à piloter cette voiture. »

 

Sylvain Noël (3e du classement général, titré chez les Gentlemen)

« J’étais venu il y a trois semaines dans le cadre du Championnat de France FFSA GT et j’ai pensé que cela suffirait. Nous avons peut-être sous-estimé ce rendez-vous, car nous n’avons pas su combler le déficit avec nos concurrents qui s’étaient mieux préparés. Nous avons atteint notre objectif du début de saison qui était le titre en Gentlemen, mais je suis convaincu que nous aurions pu viser plus haut si nous nous étions donné un peu plus de moyens et si nous avions eu un peu plus de réussite à certains moments. Après une pause de six ans, je reste néanmoins très satisfait de mon retour en compétition ! »

Au fil de cette saison, à côtoyer les pilotes et les teams, l’Alpine Elf Europa Cup a révélé de grands talents mais pas que…

Nous avons une pensée particulière pour le Team GhostRider et son pilote Grégory Romano. Arrivé troisième au classement des Gentlemens, nous tenions à la féliciter pour ce superbe résultat. Aidé des équipes de CMR, de Pierre Sancinéna et de Vincent Beltoise il a su capitaliser et assimiler les conseils de collègues pour progresser à vitesse grand V. Un pilote au grand cœur que nous apprécions particulièrement au sein d’Alpine Planet.

Vidéo (RACE 1):

https://www.youtube.com/watch?v=m2Tjy13i6cY

Vidéo (RACE 2):

https://www.youtube.com/watch?v=LNI8jt7fH_E

Les Résultats finaux du Championnat

Qualifications 1

Course 1

Qualifications 2

Course 2

Classement général