fbpx

Organisé à Silverstone, le quatrième rendez-vous de l’Alpine Elf Europa Cup a été marqué par le doublé d’Oliver Webb (Racing Technology), invité ce week-end à prendre le volant de l’Alpine A110 Cup. Monté à deux reprises sur le podium, tout comme Gaël Castelli (Milan Compétition), Vincent Beltoise (CMR) se replace dans la course au titre.

Deux semaines après la troisième place acquise par Signatech Alpine Matmut aux 6 Heures de Silverstone, Alpine retrouve le légendaire circuit britannique dans le cadre de l’Alpine Elf Europa Cup. La rentrée des classes est d’ailleurs l’occasion d’accueillir deux nouveaux éléments au sein du peloton : Gaël Castelli et Oliver Webb.

COURSE 1 : WEBB S’IMPOSE D’ENTRÉE

Auteur de la pole position, Oliver Webb passe avec brio son premier contrôle en maîtrisant parfaitement le départ. Cela n’est pas le cas de Pierre Sancinéna (CMR), qui chute de la deuxième à la septième position. Vincent Beltoise en profite pour se hisser au deuxième rang devant Julien Neveu (Autosport GP), sixième sur la grille. Derrière, on retrouve Sylvain Noël (Racing Technology), Gaël Castelli et Jean-Baptiste Méla (Autosport GP). Nicolas Milan (Milan Compétition), Thomas Padovani (Milan Compétition) et Mathieu Blaise (Racing Technology) complètent le top dix dans cet ordre.

Si la hiérarchie évolue peu, le peloton s’anime lorsque Gaël Castelli trouve l’ouverture sur Sylvain Noël. Jean-Baptiste Méla tente de l’imiter dans la foulée, mais le Gentleman résiste et oblige le cadet du plateau à s’y prendre à cinq reprises pour finaliser sa manœuvre. Plus loin, Thomas Padovani surprend Nicolas Milan, mais ce dernier ne tarde pas à répliquer. Discret jusqu’ici, Pierre Sancinéna passe également la vitesse supérieure en débordant Sylvain Noël.

En fin de course, la lutte pour le podium reprend de plus belle. Pénalisé pour non-respect des limites de la piste, Julien Neveu livre une belle résistance face au retour de Gaël Castelli.

En tête de bout en bout, Oliver Webb s’impose sans trembler face à Vincent Beltoise. Derrière, Gaël Castelli et Jean-Baptiste Méla dépassent Julien Neveu dans le dernier tour. Avec l’application de ses pénalités, le pilote-ingénieur glisse même au septième rang derrière Pierre Sancinéna et Sylvain Noël. Nicolas Milan, Mathieu Blaise et Thomas Padovani terminent dans le top dix devant Pierre Macchi (Autosport GP) et Franc Rouxel (Racing Technology), qui accompagnent Sylvain Noël sur le podium réservé aux Gentlemen.

COURSE 2 : WEBB TISSE SA TOILE

À nouveau en pole, Oliver Webb est cette fois surpris par Gaël Castelli, qui le déborde à l’extérieur du premier virage. Vincent Beltoise et Julien Neveu restent en embuscade derrière le duo de tête tandis que Pierre Sancinéna perd gros en étant dépassé par Sylvain Noël, Laurent Hurgon, Jean-Baptiste Méla, Nicolas Milan et Matthieu Blaise. Thomas Padovani est l’unique victime de ce premier tour animé.

Installé aux commandes de la course, Gaël Castelli doit toutefois composer avec la pression d’Oliver Webb, qui prépare déjà sa contre-attaque en testant les limites du Français à chaque freinage.

Rapidement, la situation se stabilise, mais Nicolas Milan est le premier à passer à l’offensive en ravissant la septième place à Jean-Baptiste Méla. La deuxième moitié de course se montre plus rythmé lorsque Pierre Sancinéna se débarrasse de Mathieu Blaise, un tour avant que Nicolas Milan et Jean-Baptiste Méla surprennent Laurent Hurgon.

Aux avant-postes, la manœuvre décisive a lieu au huitième tour. Oliver Webb porte son attaque sur Gaël Castelli, qui tente de résister jusqu’à Copse. Dès lors, les rôles s’inversent et c’est désormais le Britannique qui est harcelé.

La hiérarchie n’évolue cependant plus et Oliver Webb réalise le doublé devant Gaël Castelli et Vincent Beltoise. Quatrième, Julien Neveu devance finalement Nicolas Milan, vainqueur de son duel l’opposant à Sylvain Noël dans l’avant-dernier tour. Jean-Baptiste Méla, Laurent Hurgon, Pierre Sancinéna et Mathieu Blaise complètent le top dix. Sur le podium de la catégorie Gentlemen, Sylvain Noël est à nouveau accompagné de Franc Rouxel et Pierre Macchi.

Au classement général de l’Alpine Elf Europa Cup, Pierre Sancinéna conserve les commandes, mais le Normand voit Vincent Beltoise revenir à vingt-deux points. Nicolas Milan et Sylvain Noël restent en embuscade avec quatre unités de retard sur Vincent Beltoise. La prochaine manche se déroulera sur le circuit de Spa-Francorchamps les 22 et 23 septembre.

Ils ont dit

Oliver Webb (vainqueur courses 1 & 2)

« C’est un excellent week-end à domicile. J’adore Silverstone et c’était l’occasion de retrouver Alpine, Philippe Sinault et d’autres visages bien connus. J’ai seulement découvert l’Alpine A110 Cup vendredi et j’ai été en tête dès la première séance d’essais. J’ai tout de suite aimé son comportement très vif, mais extrêmement bien équilibré. De toutes les voitures dans ma carrière, c’est l’une des meilleures pour apprendre à contrôler son auto. Les talents sont nombreux dans cette catégorie et ils se battent toujours de manière juste. Je remercie l’équipe de son travail remarquable m’ayant permis d’obtenir de tels résultats en piste. »

Vincent Beltoise (2e course 1 & 3e course 2)

« C’est mon meilleur week-end de l’année, plus encore que le Castellet puisque j’ai atteint les deux podiums ! Grâce aux évolutions apportées par Alpine sur l’A110 Cup, nous avons pu travailler davantage et cela s’est ressenti au fil des trois jours. Le plateau ne cesse de gagner en qualité avec la présence d’Oliver Webb et de Gaël Castelli. Cela m’a motivé pour aller chercher de nouveaux dixièmes lors de qualifications extrêmement disputées. En course, la voiture s’est montrée très constante et j’ai pu empocher de gros points pour remonter de la cinquième à la deuxième place au général. Ces résultats me redonnent confiance en vue des deux prochains rendez-vous ! »

Gaël Castelli (2e course 2 & 3e course 1)

« Ce week-end, mon objectif principal était de découvrir l’Alpine A110 Cup puisque je vais finir l’année dans la structure de Nicolas Milan tout en préparant la saison prochaine. Le défi était d’autant plus relevé que je devais redécouvrir le circuit de Silverstone, qui a bien changé depuis ma visite précédente en 2009. J’ai été positivement surpris au niveau des sensations. C’est une voiture qui est collée au sol, extrêmement plaisante à piloter et très bien équilibrée. D’autres aspects comme l’ABS, le dashboard au volant, les primes et le calendrier très attractif jouent encore plus en faveur de la catégorie. Même si Oliver a su cerner ma faiblesse et saisir sa chance dimanche, mon meilleur tour montre que j’étais un peu plus rapide que lui en fin de course. Je n’ai toutefois pas voulu tenter le diable puisqu’il éait inéligible aux points. Je me tourne désormais vers Spa pour poursuivre mon apprentissage tout en espérant connaître la même réussite ! »

Les résultats complets

Qualifications 1

Qualifications 2

Course 1 

Course 2

Classement général

Source: Alpine Elf Europa Cup