Après une apparition statique de l‘A110 GT4 lors des Coupes du week-end pascal, Nogaro accueil les A110 Cup pour un essai collectif avant la première course au Castellet les 02/03 Juin.

Une dizaine de voitures sont donc réunies sur le circuit Paul Armagnac pour une première confrontation. Certains véhicules arrivent sans avoir subi le moindre roulage mais d’autres ont pû bénéficier d’une première prise en mains sur d’autres circuits.

Présente sur place, l’équipe Signatech a pour objectif de faire rouler toutes les voitures (hors rodage) au minimum 400 kms par jour sur le tracé de 3,8 km.

La journée commence sous un ciel couvert et de ce fait avec une piste assez fraîche pour les pneumatiques.

Nogaro permet de rouler de 8h à 12h et de 14h à 18h de manière à limiter les nuisances sonores. Mais, pendant ces créneaux horaires, on a l’impression d’être à l’intérieur d’une fourmilière.

Les voitures enchaînent les tours de piste et les passages au stand pour faire les réglages et les contrôles.

Les teams interviennent sur les pneumatiques et hauteurs de caisse et, pendant ce temps, les différents partenaires techniques jonglent de voiture en voiture pour apporter des modifications logicielles ou contrôler les paramètres des différents composants de la voiture.

 

Parmi ces intervenants on trouve :

  • Signatech en support technique et suivi du développement de la voiture,
  • Oreca qui intervient sur les paramètres moteurs,
  • 3MO pour la boîte de vitesse,
  • XAP technology pour le volant.

Dans les stands, nous croisons également Jean-Luc Fournier, auteur de nombreux livres sur la marque Alpine, qui vient faire un reportage pour un prochain numéro du bimestriel Mille Miles.

Nous sommes accueillis par l’équipe du team CMR qui aura trois voitures cette année. Les pilotes seront Vincent Beltoise, Pierre Sancinéna et Gregory Romano du Ghostrider Racing Team.

Une super équipe, homogène et efficace, autour des voitures. Chaque retour au stand se fait avec un backup entre mécanos et pilotes, les ressentis sont analysés, les corrections sont appliquées.

L’A110 Cup ne présente pas de gros appendices aérodynamiques (réservés à la GT4), ce qui fait, et les pilotes dans les stands sont unanimes, que la voiture a plus de (et un très bon) grip châssis que de grip aérodynamique.

Les voitures se rôdent sur la piste, mais les teams se rôdent aussi dans les stands avec la prise en mains de cette CUP.

Le jeune pilote Pierre-Alexandre JEAN, qui court en GT4, est également présent pour ces essais. 
Il a eu l’opportunité de rouler sur les deux versions de ce châssis puisqu’il a déjà fait quelques tours de circuit avec la GT4. À voir le sourire sur son visage lorsqu’il parle des deux versions (CUP et GT4), il n’y a aucun doute sur les qualités de cette voiture et le plaisir qu’elle procure. Les deux moutures sont bien différentes mais très prometteuses.

L’après-midi, c’est sous un beau soleil que les tours vont s’enchaîner. Il faudra remplir le réservoir de 90 litres plusieurs fois ; l’air est à 23°C et la piste à 46°C, les pneus montent en température, et l’habitacle aussi.

Lors des courses du 1er avril sur ce même circuit, les GT4, bouclaient un tour en 1:34:872 pour les meilleures. Nous pouvons suivre sur les écrans du circuit les chronos des CUP qui varient entre 1:35 et 1:50 (l’écart se justifie entre les voitures ayant déjà roulé et les autres).

Le rendez-vous est donc pris pour le premier week-end de juin sur le circuit du Castellet pour la première manche de l’ALPINE Europa Cup.

Après 30 ans d’absence et la GTA Europa CUP, nous retrouvons l’esprit de compétition d’Alpine dans les stands avec l’ambiance et le plaisir qu’évoque la Marque au A fléché.

ut efficitur. non leo. Praesent dolor