A moins d’un mois des essais presse, le rythme s’accélère pour la marque au A fléché avant les premières livraisons des A110 première édition d’ici la fin décembre.

Ces derniers jours, les équipes de vente du nouveau réseau de distribution dédié (lien article) se sont retrouvés pour une présentation très privée de la nouvelle A110 qui sillonnera  très bientôt nos cols alpins.

Une formation sur trois jours et demi riches en émotion pour ceux qui auront la lourde tâche de livrer les heureux  (très chanceux) acquéreurs qui il y a moins d’un an ont déposé un acompte de 2000€ afin de s’offrir le droit d’être parmi les premiers à rouler dans la berlinette du 21eme siècle. Une campagne de réservation digitale osée alors qu’à l’époque nous ne connaissions encore rien des caractéristiques techniques ou de son design final souvenez-vous ! La réservation ne pouvait se  faire que via l’application mobile Alpine officielle et uniquement avec une carte de crédit.

Cette formation se découpe en plusieurs parties. D’abord une présentation complète (Plénière) de la genèse de la voiture par Michael Van Der Sande (Directeur Général d’Alpine). La suite de la découverte s’est poursuivie directement sur la route à bord de la nouvelle A110 mais également d’une Porsche Cayman 718, l’Alfa Romeo 4C, et l’Audi TTS. Une balade forte en sensation jusqu’à l’Usine historique de Dieppe qui arbore fièrement ses couleurs Bleues Alpine retrouvées. Les équipes ont découvert les futures chaînes de production moderne et des moyens mis en place afin de produire un véhicule aux qualité de fabrication dites premium.

La journée suivante a été le théâtre d’une véritable session circuit afin de démontrer toute l’efficacité du nouveau châssis concocté par les équipes d’Alpine et Renault sport. Nous avions eu l’occasion de rencontrer les metteurs au point lors de notre visite au centre d’essais à Aubevoye.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, c’est au tour des équipes des centres Alpine étrangers qui auront la lourde responsabilité de promouvoir le marque en Allemagne, Autriche, Luxembourg, Suisse, Italie, Espagne, Portugal Grande-Bretagne

Nous tenons là peut être la meilleur Alpine à ce jour… Pourquoi ?

Pour la première fois, Alpine ose se comparer à ses rivales directes. Pour l’occasion, Alpine a mis à disposition une Porsche 718 Cayman, une Alfa Roméo 4C et une Audi TTS. Il faut bien remarquer qu’il ne s’agit pas des plus mauvaises sportives du marché.

Avant d’aborder le ressenti des collaborateurs, il est important de présenter brièvement les concurrentes. Avec des puissances allant de 240 ch à 310 ch et un poids allant de 895 kg à 1385 kg (à vide annoncé contrairement à l’Alpine et ses 1080 kg tous pleins faits pour celle de série et 1103 pour la “Première Édition”).

En terme de performances, l’Audi avec ses 310 ch annonce un 0 à 100 km/h en 4.6 sec. 0.1 sec de mieux pour la 4C et la 718 Cayman.

Nous n’allons pas vous mentir, la simple idée que notre petite française tienne la dragée haute en terme de perfs face à ces marques nous réjouit. Et depuis que Porsche a abandonné le Flat-6 en entrée de gamme sur la Cayman, c’est du pain béni pour la firme Dieppoise ! Bon on s’égare un peu mais il est vrai que nous n’avions jamais pris le temps de parler des concurrentes potentielles.

Il est important de comprendre la démarche d’Alpine à ce sujet. Le but étant de montrer les qualités de la sportive française et ses différences. La marque a conscience que toute sa réputation est à faire avec ce renouveau et qu’il serait très prétentieux de vouloir “affronter” directement les sportives déjà en place depuis de nombreuses années. Cet essai a pour but de galvaniser les équipes commerciales et d’être capable de mettre en avant concrètement les points forts de l’A110. Chaque voiture propose son style et sa propre philosophie, une alpine c’est une voiture plaisir, agile et légère pour gravir les plus beaux cols alpins.

Vivement nos essais de l’Alpine A110 le 8 et 9 décembre dans le sud de la France !

L’Alpine A110 vue par un collaborateur présent à la formation réseau :

“ Dès les premiers tours de roues, dès les premiers kilomètres, ce qui frappe c’est réellement son agilité. Un comportement qui rappel celui de la berlinette ! Avec une petite différence; le confort.  »

Les autres modèles mis à disposition – Audi TT, Alfa 4C et Porsche 718 Cayman – sont destinés à familiariser le réseau avec des véhicules qu’ils seront peut-être amenés à reprendre dans leurs centres Alpine.

Ce court aperçu nous permet de confirmer notre entière confiance envers le produit. Nous avions déjà eu l’occasion d’assister en passager aux essais sur piste, nos impressions se confirment !

Nous savons que l’attente est interminable pour tous nos lecteurs, mais voilà cette attente arrive bientôt à son terme. Au fil du temps et des différentes annonces depuis le “reveal” à Genève, la fréquentation de notre site n’a fait que grandir. Avec nos essais qui se dérouleront début décembre, nous mettons tout en œuvre pour lever les interrogations et les doutes qui persistent encore…

sit tempus vulputate, Donec ut adipiscing venenatis, mattis neque. velit,