J’écris rarement sur ce type d’article, non pas pour le buzz mais parce que je trouve l’histoire de ce patron assez insolite. C’est un article paru sur le site internet du journal, Réveil-de-Neufchâtel, qui nous relate ce fait très insolite (bis).

Imaginez vous êtes patron d’une société en Normandie, vous voulez mettre en avant le savoir-faire normand, mais comment faire ? L’entreprise MecanoLav l’a bien compris ce n’est pas avec du cidre mais avec la nouvelle Alpine A110 que ce patron s’offre un joli coup de pub. La dernière née de la marque au A fléché, est mise à disposition de tous les salariés de la société.

Ainsi, les 43 salariés de l’entreprise normande pourront prochainement profiter de ce joli jouet. Leur patron Philippe Ridel, leur offre la possibilité de pouvoir rouler quelques heures ou le temps d’un week-end en Alpine A110. De plus, la voiture sera aussi mise en avant auprès des collectivités locales et scolaires, la clientèle pourra aussi en profiter. La voiture est mise à disposition gratuitement et sur l’ensemble de la région Normandie.

Alpine Edition 1955

L’un des derniers exemplaires de la série 1955

Ce joli coup de pub permet à l’entreprise de mettre en avant son savoir-faire dans la conception et la fabrication de machines de nettoyage pour pièces industrielles mais aussi d’offrir une consécration de plus pour la berlinette nouvelle gen. L’objectif de l’entreprise mettre en avant le Made In Normandie. Ce qui semble être réussi au vue des derniers chiffres de ventes de la petite Alpine.

On a fait l’acquisition d’une Renault Alpine pour communiquer sur l’ensemble du territoire normand. On veut valoriser les compétences et l’excellence de l’industrie française au travers cette voiture conçue près de Neufchâtel-en-Bray. – Philippe Ridel

Le succès de l’Alpine inspire le patron, puisque ce dernier y voit l’opportunité d’un message de fierté pour la région. Les valeurs de la marque et les qualités de la voiture reflète celle de sa société. Une nouvelle preuve que finalement, l’automobile fait encore rêver en France !

Pour info, le généreux patron aura attendu pas moins de 18 mois pour la livraison de son exemplaire.

Chanceux les salariés de l’entreprise normande ?

Via Le Réveil de Neufchâtel