A lire avec l’Album « The Essential » de Dave BRUBECK en fond sonore.

Nous vivons, en cette période charnière 2018 et 2019, des émotions différentes. Nous voyons depuis plusieurs semaines, un mouvement social divisé le pays, dans un contexte économique compliqué pour beaucoup de citoyens.

Rassurez-vous, nous n’allons pas faire de politique, mais nous évoquons simplement le contexte dans lequel nous voyons le renouveau de la marque Alpine, qui se veut être dans le segment des voitures premium.

Depuis 1995, date de l’arrêt de la production d’un véhicule Alpine, qui n’a pas rêvez où souhaiter de revoir une nouvelle Alpine sortir de l’usine emblématique de l’avenue de Bréauté à Dieppe ?

On nous annonce dans les années 2010 son futur retour ; 2013 retour en endurance avec l’A450 dans le championnat ELMS ; 2016 on nous présente le projet Vision. 1° victoire aux 24h du mans en LMP2, ensuite les réservations via application mobile d’une série limité Première Edition à 1955 exemplaire (pour nous rappeler l’année de création de la marque par Jean Rédélé).

En 2017 commence les livraisons de cette nouvelle A110 aux lignes, plus qu’évocatrice du modèle qui a fait une partie de la renommée du A fléché. 2018 voit la 2° victoire en LMP2 aux 24h du Mans, le retour de l’Europa Cup dont la GTA fut la seule à utiliser ce terme, une GT4 en milieu d’année et venu directement s’imposé devant des GT bien plus performantes et en fin 2018, cette nouvelle Alpine devient Pure et Légende, elle rafle tous les trophées sur son passage que ce soit pour la presse ou bien le 1° GT4 International CUP.

Puis nous arrivons en 2019…  Alors, début d’année oblige, on fait nos vœux pour ce nouveau livre à écrire. Mais quels vœux ? La nouvelle voiture on l’a, le retour sur les plus hautes marches du podium de différentes compétition, nous l’avons, la reconnaissance à l’international, c’est fait …

Mais à qui devons-nous cela ? Qui a écrit la légende par des épopées qu’aujourd’hui nous serions incapables de reproduire ? Qui à garder la lueur dans le temple pendant plus de 20 ans en espérant voir jaillir la lumière ?

Nous vous avons rappelé que 2019 fêtes les 50 ans de la grande Usine de Dieppe (Article sur l’usine de Dieppe). Je dis « rappeler » parce que nous passionné nous connaissons tous ces dates, 1955, 1962,1969, 1971, 1973, 1976, 1978, 1985, 1992, …… 1995 …… pour ne citer que celle la…

Alors aujourd’hui on est là, avec le sourire, de voir cette marque Française mythique, de voir que l’engouement est toujours présent, d’entendre prononcer le mot Alpine, de voir à nouveaux des concessions logoté Alpine.

Une voiture qui finalement n’a pas vraiment de concurrence… Elle n’est pas issue d’une plateforme existante, d’ailleurs nous devons féliciter l’effort de l’équipe d’avoir développée une voiture depuis une feuille blanche, n’oublions pas que la voiture a une structure en alu qui est une première dans le groupe Renault, nouvelle méthode nouvelle matière …. Tout est parti de 0.

Mais nous sommes toujours envahies de questions et d’inquiétude, quel avenir (proche ou loin) à la marque ? Que vont-ils nous proposer ? Une version plus puissante de l’A110 ? Mais 252cv pour rouler dans les limitations de vitesse de nos routes de montagnes ça ne suffit-il pas amplement ? Pourquoi plutôt ne pas proposer une version plus petite comme fut l’A110 1100 ou la V85. Une version bien plus accessible qui procure autant de plaisir, parce que finalement tous ces trophées que la presse décerne à cette nouvelle Berlinette, est-ce son côté Premium ou plus simplement l’esprit joueur et donneuse de plaisir qui attire ? (Sentiment qui aujourd’hui s’est perdu dans des voitures bien trop aseptisées)

Aujourd’hui la grande question que je me pose, c’est « les anciennes ? »

Est-ce que la marque s’intéresse à nos anciennes ? Et si aujourd’hui, on vous donne la parole, vous passionnés, vous qui avez porté la marque Alpine pendant des années, vous qui finalement êtes à l’origine du renouveau, parce que si vous n’aviez pas gardé cette lueur au fond du temple, aurions-nous la nouvelle A110 aujourd’hui ? Alors vous, qu’attendez-vous pour le futur ?

Pour ma part, (je ne sais pas si c’est l’effet Rétromobile qui approche) j’aimerais que la marque s’intéresse un peu plus à ses classiques. Il suffit de voir sur les réseaux sociaux ou lors d’évènements d’automobiles anciennes, le nombre d’Alpine qui ressortent, alors qu’elles étaient oublié dans des garages, des granges, des champs, ….

D’autres marques automobiles proposent aujourd’hui un vrai département « Classic » qui assure un support aussi bien technique que documentaire à ses passionnés.

Je pense à ces passionnées qui se lancent dans des remises en routes, quand ce n’est pas des restaurations totales (pour ne pas dire reconstruction) de voitures ravagées par le temps…. Avec des difficultés à trouver des pièces. Je pense à ces propriétaires qui ont du mal à passer le CT de leur véhicule parce qu’un feu est défaillant ou plus conforme, une vitre de phare (A310 ou GTA) fissuré, qui sont confrontés à une indisponibilité de ces pièces détachées pourtant vitale pour pouvoir profiter de leur Belle.

Imaginez un instant des salons ou des évènements de renommé comme le Salon Champenois, Epoqu’Auto, Avignon Motors Festival, le Festival automobile de Lohéac, le Mans Classic, le Monte Carlo Historique, le Tour Auto Lissac, sans une Alpine. Il y aura un goût amer à la fin.

Parce qu’Alpine c’est avant tout et surtout de la passion, du bonheur, du plaisir…

Alors oui cette année on fête les 50 de l’usine, les 64 ans de la marque, mais qui va continuer à faire vivre le monde Alpine durant un week-end comme nous l’avons vécu sur le front de mer de Dieppe grâce aux anciens d’Alpine.

Est-ce que la nouvelle équipe s’est rendu compte que le flambeau avait changé de mains ? Et que c’est à leur tour de continuer à faire vibrer la planète Alpine en créant ces moments de partage autour de nos modèles préféré.

Il existe tellement de possibilité pour rassembler l’univers Alpine, notamment avec le championnat Europa Cup sur les circuits Européens (Pourquoi ne pas en profiter pour rassembler les Alpinistes, comme durant les WSR), profiter des événements du monde de l’auto ancienne pour réunir tout le monde…Alors continuons à rêver, continuons à donner et à prendre du plaisir avec ces autos magnifiques.
Continuons à nous rassembler en sortie Club, lors d’exposition, lors d’événements automobile (rallye, circuit, …).
Nous vous souhaitons une merveilleuse année 2019, remplie de bonheur, de partage, de passion et vive ALPINE…